Femmes du monde Publié le 17 Janvier 2010 par Iris Deroeux

Paris / New Delhi : L’Amour en direct et en dupleix

blog post image

Iris et Lionel s'aiment d'amour tendre, mais comment s'y prendre lorsque l'on vit à des milliers de kilomètres l'un de l'autre? Et bien au fond, c'est comme pour tous les couples: on baise, on s'engueule, on s'attend, on se soupçonne... mais via internet, ce qui amplifie et déforme tout. Témoignage fiévreux de ces deux tourtereaux dont la love affair, malgré la distance dure depuis trois ans...

 

« T la plus belle chose ki me soit arrivé »; « Rêv d'amour fou avec toi, réveil idyllik »... Échange de SMS matinaux entre Lionel et Iris, couple d'amoureux à distance pour le meilleur, et pour le pire. « Elle est avec un autre », décrète Lionel lorsque le téléphone sonne dans le vide; « Jamais là quand il faut », hurle Iris en ouvrant sa boîte mail vide.

 

L'amour à distance leur fait parfois perdre la tête. Ils admettent que s'embarquer dans cette aventure était dès le début un peu fou.

 

Chapitre 1. Lionel et Iris se croisent dans les couloirs de la fac. Ils s'embrassent le dernier jour de l'année et tombent aussitôt amoureux. Mais un an plus tard, avec l'entrée dans le monde du travail, c'est une vie de chassés-croisés qui commence entre la France et l'Inde, à 6616kilomètres de distance. Optimiste, Iris veut y croire: « La distance permet d'apprendre à s'aimer sans se marcher dessus et sans s'ennuyer. »

 

Le chapitre 2 est virtuel. Lionel et Iris s'aiment grâce aux moyens de communication modernes. Ils ressemblent à deux ados scotchés à leur Gameboy -téléphone et Internet- et se font l'amour par texto.

 

Le couple virtuel tente de rester réel. Chose impossible sans le chapitre 3: les retrouvailles à intervalle régulier. Car Lionel et Iris ne sont pas des androïdes. Deux mois de séparation sont un maximum pour éviter les insultes -« Tu n'es qu'unégoïste tout seul dans ton pays de merde »-, les mails pathétiques -«Jure-moi que ce friend n'est rien d'autre qu'un collègue moche »-, le désespoir -« Je n'existe plus sans toi »- et le manque digne du pire opiomane.

 

Le chapitre 4 n'a de sens que parce que Lionel et Iris ont fixé une date fatidique: celle où recommencera la vie ensemble, le 30 octobre 2010, après trois ans d'éloignement. Ils admettent alors que la distance a du bon. Puisqu'elle rime avec retrouvailles, nuits de folie, cadeaux et excitation. Elle rime aussi avec futur et vie « normale », à force de l'avoir attendue.

 

Le dernier chapitre, c'est leur histoire d'amour tout court.

 

ShareFB

 

Publié le 17 Janvier 2010
Auteur : Iris Deroeux | Photo : William Beaucardet
3990 vues | 0 commentaire

Déposez votre commentaire
J'aime Causette