Litterature Publié le 04 Juin 2014 par Anna Cuxac

Bayard, fantassin du pilon 22/05/2014

blog post image

Fin avril, la maison d’édition Bayard a envoyé au pilon 8 000 exemplaires de "caricaturistes, Fantassins de la démocratie", recueil magnifique de dessins et propos de douze caricaturistes du monde entier, dont notre Plantu national.

Et c’est sa faute ! Pas celle du Russe Zlatkovsky représentant Poutine en marionnettiste ni celle de l’Algérien Slim, spécialisé dans la dénonciation de l’islamisme. Non. Si Bayard a quitté le navire, c’est à cause d’un (tout petit) dessin de Plantu. On y voit Benoît XVI sodomiser un bambin avec la mention « Pédophilie : le pape prend position ». L’enfant dit : « Quitte à se faire enculer, autant aller voter dimanche ! » Pas très fin, ce dessin publié dans M, le magazine du Monde, la veille des élections régionales de 2010. Or il côtoie, dans ce livre, bien d’autres caricatures de Benoit XVI ou sur le même thème, qui n’ont pas posé problème. Mais « s’en prendre nommément au pape qui a fait beaucoup contre la pédophilie au sein de l’Église, c’est injuste », assène Éric Lamotte. Le secrétaire général de Bayard, maison de sensibilité chrétienne, n’est pas franchement ravi de nous répondre et de revenir sur le pilonnage. Il reconnaît, du bout des lèvres, un « dysfonctionnement » lors de la relecture. Plantu a refusé d’ôter son dessin – le contraire aurait été un peu bête, s’agissant d’un livre anticensure –, et c’est finalement Actes Sud qui a réédité l’ouvrage. Il est paru le 28 mai, jour de la sortie en salles du documentaire du même nom, réalisé par Stéphanie Valloatto et Radu Mihaileanu, qui donnent la parole à ces douze dessinateurs courageux. Prenez le vélo pour aller le voir au ciné, ça rattrapera le papier gaspillé : 3 344 000 pages, on a compté ! Et n’oubliez pas, un bon dessin vaut souvent mieux qu’un long discours…

Publié le 04 Juin 2014
Auteur : Anna Cuxac
6159 vues | 0 commentaire

Déposez votre commentaire
J'aime Causette