Litterature Publié le 04 Juin 2014 par Propos recueillis par Corinne RENOU-NATIVEL

Enfants sans droits 27/05/2014

blog post image

Ils sont 230 millions dans le monde, sans existence légale. On les appelle les enfants fantômes. Ces oubliés ont enfin trouvé un écho grâce au livre de Laurent Dejoie et Abdoulaye Harissou.

Causette : Qui sont ces enfants fantômes ?

Laurent Dejoie : Des enfants qui ne sont pas déclarés à la naissance. Sans existence légale, privés des droits élémentaires comme l’accès à l’école et à la santé, ils sont des proies faciles pour les trafiquants en tout genre (travail forcé, mariages arrangés, prostitution, enfants-soldats…). L’Unicef estime à 230 millions le nombre d’enfants de moins de 5 ans non déclarés. Mais ils pourraient être 300 ou 350 millions. On les trouve en Afrique subsaharienne, en Asie du Sud, en Chine, en Inde, en Russie…

Pourquoi ne sont-ils pas déclarés ?

L. D. : Souvent à cause de l’inorganisation des États, des sous-équipements administratifs. Pour des raisons culturelles et religieuses, les familles répugnent parfois à déclarer leurs enfants, car elles comprennent mal les enjeux. De plus, en Chine, on encourt de très lourdes peines pour la naissance d’un deuxième ou d’un troisième enfant.

Comment peut-on y remédier ?

L. D. : Il faut que les États se dotent d’une administration d’état civil fiable, et qu’on sensibilise les populations. Dans notre livre, nous proposons de généraliser les commissions qui se déplacent sur le terrain pour effectuer gratuitement des déclarations.

 

Les Enfants fantômes,
de Laurent Dejoie et Abdoulaye Harissou,
préface de Robert Badinter.
Éd. Albin Michel, 172 pages, 16 euros.

Publié le 04 Juin 2014
Auteur : Propos recueillis par Corinne RENOU-NATIVEL | Photo : FUTURING PRESS / Alain Grumberg
6324 vues | 0 commentaire

Déposez votre commentaire
J'aime Causette