Culture Publié le 26 Mai 2014 par Carine Roy

Les hip-hopeuses gagnent du terrain Danse

blog post image

Ces jeunes femmes ne vibrent que pour la breakdance, le locking ou le popping ! Portraits de trois virtuoses de la danse hip-hop : Christine, Tishou et Anne, qui ont réussi à se tailler une place parmi les caïds, au fil des battles et grâce à leur persévérance.

Christine Coudun est l’une des pionnières de la danse hip- hop en France. Elle se lance au début des années 80. « Pendant dix ans, tout le monde nous prenait pour des cons, c’était très difficile de monter des spectacles. »

Issue de la classe moyenne, Christine vit à Saint-Quentin-en- Yvelines (78). Pendant ses études d’histoire, elle est surveil- lante dans des collèges de la commune voisine de Trappes et c’est là qu’elle découvre, la danse hip-hop. « Passionnée par la culture afro-américaine, j’ai tout de suite vu le potentiel de cette danse qui est née dans la rue. J’ai compris que cela allait devenir un style majeur.» Elle commence à donner des cours et, à 23 ans, elle fonde avec Jean Djemad, médecin et travailleur social, la compagnie Black Blanc Beur. C’est elle qui invente ce slogan qui, par la suite, sera tant récupéré.

Le premier événement de la compagnie, P10, réunit trente- neuf jeunes gens de toutes origines qui dansent dans un par- king souterrain de la gare de Saint-Quentin. Parmi les jeunes des cités, le buzz fonctionne. Christine travaille sur la mixité, l’échange avec les organismes sociaux. Les chorégraphes stars d’aujourd’hui, Kader Attou, directeur du centre choré- graphique national (CCN) de La Rochelle, et Mourad Merzouki, directeur du CCN de Créteil, assistaient à ses spectacles quand ils étaient ados. Elle défend une breakdance féminine, émancipée de la domination masculine. Comme dans l’une de ses dernières créations, My Tati Freeze, qui rend compte du quotidien des femmes de façon parodique: les mères corvéables, les filles victimes de la mode...

 

La suite dans Causette #46. 

Publié le 26 Mai 2014
Auteur : Carine Roy | Photo : Compagnie Black blanc beur
2271 vues | 0 commentaire

Déposez votre commentaire
J'aime Causette