CABINET DE CURIOSITE Publié le 26 Mai 2014 par Corinne Renou-Nativel

Une voix dans la nuit ́Etats-Unis, XIXe-XXe siècle

blog post image

Devenue aveugle et sourde à quelques mois à peine, c’est animée d’une détermination incroyable que Helen Keller sortira de son silence à l’âge de 9 ans et deviendra conférencière et écrivaine. Mais si l’histoire officielle fait la part belle aux handicaps surmontés, elle oublie trop souvent les engagements de cette femme d’exception.

Pour Mark Twain, les deux personnages les plus inté- ressants du xixe siècle étaient Napoléon et Helen Keller. On lui laisse l’empereur des Français. Quant à Helen Keller, il serait dommage de la réduire au seul xixe siècle. Née le 27 juin 1880 à Tuscumbia, en Alabama, elle est atteinte à 19 mois d’une congestion cérébrale, due à une scarlatine ou une méningite, qui aurait dû la tuer, mais la laisse aveugle et sourde. Quand Helen a 6 ans arrive chez les Keller Anne Sulli- van, une étudiante du professeur Anagnos, inventeur d’une méthode pour communiquer avec une jeune fille elle aussi sourde et aveugle. Anne Sullivan donne à Helen une poupée et épelle « d-o-l-l » avec un alphabet manuel au creux de sa paume. Chaque jour, l’éducatrice lui soumet de nouveaux objets et y associe les mots en signes. L’enfant répète le mou- vement des doigts, mais c’est au bout d’un mois qu’a lieu le véritable déclic : assise près d’un puits, Anne verse de l’eau sur la main de la fillette et trace une fois de plus « w-a-t-e-r ». Helen, pétrifiée, comprend enfin le langage : tout a donc un nom ! Elle signe dans la main d’Anne « w-a-t-e-r », lui donne de la terre, touche le puits, une branche, tout ce qu’elle peut atteindre, son éducatrice, sa sœur, ses parents... pour obtenir leurs noms.

 

La suite dans Causette #46. 

Publié le 26 Mai 2014
Auteur : Corinne Renou-Nativel
1998 vues | 0 commentaire

Déposez votre commentaire
J'aime Causette