Politique Publié le 28 Avril 2014 par Cécile Andrzejewski

Droit de vote : histoire d’un faux départ

blog post image

Alors que l’on fête les 70 ans du droit de vote des femmes, on oublie que, dès 1914, on leur a demandé si elles voulaient glisser un bulletin dans l’urne. Eh bien, oui, elles étaient déjà pour !

« Oui ou non, mesdames, voulez-vous voter ? » Ainsi commence, en forme de manifeste, l’article du 9 mars 1914 de Gustave Téry dans Le Journal, l’un des grands quotidiens français d’avant-guerre. Le journaliste, bravache, conclut : « Les Françaises ne tiennent pas à voter. Si c’est vrai, il n’y a qu’un moyen de le savoir, c’est de le leur demander. Voilà pourquoi, mesdames, Le Journal vous le demande.»

 

L’appel aux urnes des citoyennes est lancé à l’occasion des législatives. «Le Journal engage toutes les femmes qui désirent voter à le manifester. » À Paris, ces dames participent au référendum le 26 avril 1914, dans des bureaux de vote improvisés, et un scrutin par correspondance est organisé pendant une semaine; il suffit de renvoyer un bulletin au Journal. C’est un plébiscite: 505972 oui, contre 114 non. 

 

La suite dans Causette #45.

Publié le 28 Avril 2014
Auteur : Cécile Andrzejewski | Photo : Maurice-Louis Branger/Roger-Viollet – Bibliothèque Marguerite Durand/Roger-Viollet
1905 vues | 0 commentaire

Déposez votre commentaire
J'aime Causette