Portfolio Publié le 17 Janvier 2010 par Michael Grieve

Killing Kittens Angleterre - 2009

blog post image

En des temps moins éclairés, et dans sa sagesse oppressive, l'Église catholique a propagé le mythe selon lequel chaque fois qu'une femme se donne du plaisir elle-même, Dieu tue un chaton. Le terme de « tueuse de chaton » est devenu synonyme de masturbation féminine, et a été adopté par un mouvement de femmes libertines de Londres, mené par Emma Sayles, qui a créé un sex-club élitiste où les femmes sont les seuls membres, Killing Kittens. Les hommes ne sont autorisés à pénétrer en ces lieux qu'après avoir été invités par l'une d'entre elles. C'est le seul club d'Angleterre où les femmes peuvent profiter de leur liberté sexuelle dans une atmosphère contrôlée et sûre. Pour devenir membre, les femmes sont jugées sur leur appartenance à une profession supérieure, leur curiosité sexuelle et leur apparence. Les membres et les invités arrivent masqués et dégustent du champagne dans une pièce éclairée à la bougie, avant de descendre dans le jacuzzi, ou de monter à l'étage où un lit emplit l'espace et où les convives finissent par dessiner une mer de corps nus, embrassant ainsi les plaisirs orgiaques.

 

...à voir dans Causette#5...

 

ShareFB

 

Publié le 17 Janvier 2010
Auteur : Michael Grieve | Photo : Agence Vu
3246 vues | 0 commentaire

Déposez votre commentaire
J'aime Causette