Publié le 17 Janvier 2010 par Laurence Ubrich

Parce que nous le valons bien

blog post image

Les réclames des années 50 vantant la libération de la femme grâce au moulin à légumes semblent appartenir à la préhistoire. Finie, la Mère Denis devant son lavoir ! Oui, le monde a changé, Mai 68 est passé par là et un délicieux vent de modernité a imprégné de naphtaline toutes ces représentations vieillottes. Quoique...

Il y a quelques mois, des affiches 4x3 à la gloire de la chaîne de distribution Monoprix s'étalaient le long des rues. Sur les unes, on découvrait une fille à l'air boudeur, les poings sur les hanches et la tête affublée d'un bonnet d'âne. Le slogan: « Plus top model qu'élève modèle.» Sur les autres, un garçon dynamique et souriant brandissant une pancarte « Recyclez. » Cette fois, le texte assène: « On peut être écolier et écolo. » Chacun son rôle. Dans la même veine, une pub propose une scène de la vie conjugale des plus ordinaires: un homme et une femme sont allongés sur un matelas. Chacun lit une brochure qui lui masque en partie le visage. La lecture de madame s'intitule « Naissance ». Celle de monsieur porte le nom du dernier modèle de chez Renault. Au-dessus de ce petit bijou d'idées reçues et rétrogrades, cette phrase : « Un bonheur n'arrive jamais seul. » Chacun ses préoccupations.

 

...la suite dans Causette#5...

 

ShareFB

 

Publié le 17 Janvier 2010
Auteur : Laurence Ubrich | Photo : Morpheen
3128 vues | 0 commentaire

Déposez votre commentaire
J'aime Causette