La copine de Causette Publié le 24 Janvier 2014 par Sarah GANDILLOT

Agnès Jaoui, le Goût des Arts

blog post image

Agnès Jaoui revient sur les planches où elle n’avait pas remis les pieds depuis vingt ans. Dans “Les Uns sur les autres”, de Léonore Confino, joué en ce moment au Théâtre de la Madeleine, elle incarne une mère dépassée par sa famille dysfonctionnelle. Rencontre avec une touche-à-tout très singulière dans le paysage artistique français.

Revenir au théâtre lui fait un drôle d’effet : « C’est à la fois étrange et familier. C’est comme revenir au pays, à la maison. Par moments, je sens aussi que du temps a passé », confie Agnès Jaoui. La dernière fois qu’elle a foulé les planches, c’était il y a vingt ans, dans Un air de famille, une pièce coécrite avec Jean-Pierre Bacri. Très tôt, Agnès Jaoui a voulu être comédienne. « J’avais un grand besoin d’exister, d’être sur le devant de la scène », admet-elle. Les premiers souvenirs remontent aux cours du petit lycée Henri- IV, à Paris. À 11 ans, elle y joue Mon père avait raison, de Sacha Guitry. « Je me souviens surtout que je devais embrasser mon partenaire sur la bouche. Ça m’effrayait beaucoup. Mon père m’avait conseillé de mettre une allumette dans ma bouche et d’en proposer l’autre extrémité à mon partenaire. À l’époque, je ne doutais pas de la qualité de ses conseils ! » se souvient-elle, attendrie.

 

La suite dans Causette #42

Publié le 24 Janvier 2014
Auteur : Sarah GANDILLOT | Photo : Édouard CAUPEIL pour Causette
1798 vues | 0 commentaire

Déposez votre commentaire
J'aime Causette