La copine de Causette Publié le 17 Janvier 2010 par Liliane Roudière

Darina Al Joundi Entre obscurité et espoir trash

blog post image

Le Jour où Nina Simone a cessé de chanter. Darina Al Joundi raconte dans son livre son enfance et ses dix-sept ans de guerre au Liban comme un parcours de santé, l'air de rien. J'ai refermé ce livre, j'ai écouté Save Me. En boucle. Ça explosait dans ma tête, ça hurlait, ça « grand éclatait de rire », les balles sifflaient. Darina ne me quittait pas. Braque, extravagante, exubérante, écervelée, fantasque, addict, nymphomane, enragée, incontrôlable, téméraire... Il m'a fallu la rencontrer. Pour vérifier ce récit bouleversant, morbide et joyeux, et comprendre la rescapée qu'elle est devenue. En espérant la résolution d'une équation simple: si Darina est encore vivante,debout, en pleine possession de ses désirs de femme et de sa liberté, alors elle estun espoir -trash, certes, mais un espoir- pour toutes les femmes du monde.

C'est au creux des rues étroites et rassurantes de Saint-Germain-des-Prés que l'on fait connaissance. Chaleureuse embrassade. Elle a la délicatesse de retirer ses lunettes de soleil, alors je l'examine attentivement. Ce n'est pas très poli. M'en fous. Je veux savoir ce qu'il reste de cette guerre sur ce visage a priori sans cicatrice. Je bats la campagne juste derrière son sourire, cherche la trace des coups sur sa peau mat, traque le tic, écarte le khôl des yeux, y cherche la guerre, la peur ou l'abandon. Elle reste silencieuse. Se laisse disséquer. Côté physique, tout semble aller bien, voire très bien. Je peux poser ma première question:

« J'ai lu attentivement votre livre... Il faut me répondre sincèrement, est-ce que vous allez bien ?!

Elle éclate de rire, mais comprend mon interrogation inquiète et s'applique à répondre :

- Si je vais bien, oui.

- Est-ce que ce que vous écrivez dans votre livre est vrai, vraiment vrai ?

- Et oui, tout est vrai », répond-elle sur l'air d'un ‘‘désolée ‘‘ malicieux. Soit.

 

...à lire dans Causette#5...

 

ShareFB

 

Publié le 17 Janvier 2010
Auteur : Liliane Roudière | Photo : William Beaucardet
3527 vues | 0 commentaire

Déposez votre commentaire
J'aime Causette