Culture Publié le 17 Janvier 2010 par Lou Dantin

Kerleroux le croqueur d’oxymores

blog post image

L'exposition présentée par la galerie An-Girard à Paris est une aubaine que Causette ne pouvaitpas laisser filer : une rencontre avec le dessinateur Kerleroux, d'ordinaire peu enclin à faire parler de lui. Ce n'est pas qu'il nous fuie, il s'intéresse même beaucoup à nous. En fait, à tous ceux, connus ou non, dont l'allure, la silhouette, lui donnent envie de les croquer d'un trait de plume, comme autant de reflets fugaces de notre temps.

C'est un nom qui sonne breton, mais Jean-Marie Kerleroux est né, avec le Front populaire, à Besançon. « Comme Victor Hugo, un peu par hasard. » Il a bien un aïeul qui fut marin puis pompier de la marine dans le port de Brest. Mais c'est son officier de père, se voyant affecté dans le Doubs, qui scella à l'Est le sort de sa famille.Il n'est pas aisé, quand on rencontre ce grand feuillard aux racines franc-comtoises, tout de poil blanc barbu, imposant malgré son sourire chaleureux, son œil malicieux, d'imaginer qu'entre le dessin et lui, tout a commencé par une histoire de Babar le léopard.

 

...à lire dans Causette#3...

 

ShareFB

 

Publié le 17 Janvier 2010
Auteur : Lou Dantin | Photo : Christophe Meireis
3133 vues | 0 commentaire

Déposez votre commentaire
J'aime Causette