Publié le 26 Août 2013 par Antonio Fischetti

Mars n'attaque plus

blog post image

Atterrissage forcé pour les ovnis. La CIA vient de révéler que, contrairement à certaines rumeurs, il n’y a jamais eu d’extraterrestres dans la fameuse Zone 51. Quelques années plus tôt, c’était le ministère britannique de la Défense qui tournait le dos à la quatrième dimension. Pour les scientifiques, néanmoins, la créature mythique qui aurait survécu au crash de Roswell et ses pairs restent un sujet d’étude.

La Zone 51, c’est une légende ovniesque, un mythe haut perché aux frontières du réel. Des petits hommes, que l’on dit verts, y auraient séjourné régulièrement, foi d’ufologue ! Sauf que cette croyance vient d’être mise à mal par un rapport rendu public par la CIA le 16 août. En quatre cents pages, les services secrets yankees certifient que le pseudo-terrain de jeu de la créature de Roswell et consorts était en fait une base militaire, ce qu’on savait déjà. Ce qu’on découvre, en revanche, c’est que les objets prétendument non identifiés, qui constellaient le ciel du Nevada, n’étaient en réalité que des avions espions U-2, testés en toute opacité entre 1954 et 1974. Alors qu’à l’époque les appareils commerciaux traditionnels ne montaient pas à plus de 6 000 mètres d’altitude, les engins estampillés « secret défense » tutoyaient, eux, les 20 000 mètres. De quoi ouvrir la boîte à questions et accréditer les théories selon lesquelles nous ne serions pas seuls dans l’univers. « La haute altitude à laquelle volaient des U-2 a rapidement mené à un effet secondaire inattendu : l’augmentation phénoménale des signalements d’ovnis », constate le rapport de la CIA. Un peu court pour convaincre les conspirationnistes de tout poil. La CIA n’est-elle pas elle-même au coeur du complot ?

 

La suite dans Causette #38.

Publié le 26 Août 2013
Auteur : Antonio Fischetti | Photo : Jocelyn Ramasseul (illustrations)
1725 vues | 0 commentaire

Déposez votre commentaire
J'aime Causette