Politique Publié le 26 Août 2013 par Sonia Delesalle-Stolper

Les taties flingueuses sortent l'artillerie Finance sans morale

blog post image

" Mon véritable adversaire n’a pas de nom, pas de visage, pas de parti. Il ne présentera jamais sa candidature […], et pourtant, il gouverne. Cet adversaire, c’est le monde de la finance. " Ainsi s’enflammait François Hollande, le 22 janvier 2012, lors du meeting fondateur de sa campagne. Tellement brûlant, le discours, qu’on a failli y croire ! Parce que depuis… ben, rien, en fait. D’autres, en revanche, montent au front pour planter leur baïonnette dans le flanc des tyrans économiques et financiers qui spolient les foules et flinguent l’éthique. Les trois femmes que Causette a choisi de vous présenter les malmènent cash et n’hésitent pas à les mettre à l’amende."

Margaret Hodge, dame de fer contre pot de fer : Les Français ont découvert sa niaque en juin, sur France 2, au détour d’une (excellente) édition de “Cash Investigation” consacrée à l’évasion fiscale. Présidente de la commission parlementaire britannique sur les comptes publics, la députée traque sans relâche contorsions et magouilles fiscales des multinationales.

 

Elizabeth Warren, le cauchemar de Wall-Street : En dénonçant le grand enfumage de la finance, la sénatrice américaine incarne l’aile gauche du parti démocrate, celle qui milite pour que l’État ne fasse pas allégeance au marché.

 

Ada Colau, la fée des délogés : À force de “basta !” aux banques espagnoles qui ont conduit des milliers de familles à la ruine et à la rue, Ada Colau est devenue la militante la plus populaire du pays. Et la bête noire du pouvoir en place.

 

La suite dans Causette #38.

Publié le 26 Août 2013
Auteur : Sonia Delesalle-Stolper | Photo : Laura Pannack pour Causette
2002 vues | 0 commentaire

Déposez votre commentaire
J'aime Causette