Les gens Publié le 28 Mai 2013 par Élisabeth BLANCHET

My Sweet Prefab Royaume-Uni

blog post image

Ils continuent, malgré leur grand âge, à séduire des milliers de Britanniques. Les “prefabs”, ces baraques au confort sommaire construites en toute hâte dans l’immédiat après-guerre, abritent encore une poignée d’irréductibles. Des résidents qui protègent inlassablement leur “boîte” des assauts du temps… et des bulldozers. Depuis dix ans, la journaliste et photographe Élisabeth Blanchet suit leur combat.

Le temporaire aura duré plus d’un demi-siècle. Après cinq années de guerre, et pour parer à une crise du logement sans précédent, le gouvernement Churchill lance, au milieu des années 40, la construction de 156 000 prefabs, des habitations d’urgence dont la durée de vie ne doit pas excéder dix ans… Soixante-dix ans plus tard, ils sont encore quelques milliers à être habités. Humides et froids en hiver, chauds en été, ces préfabriqués sont en fin de vie. Ils sont aussi menacés par la spéculation immobilière. Malgré tout, les résidents s’accrochent à ces baraques qui renferment une partie de leur vie et de leur identité.

 

La suite dans Causette #36.

Publié le 28 Mai 2013
Auteur : Élisabeth BLANCHET | Photo : Élisabeth BLANCHET
2029 vues | 0 commentaire

Déposez votre commentaire
J'aime Causette