Media Publié le 27 Mai 2013 par Coralie Bonnefoy

Le féminisme façon boomerang

blog post image

C’est l’histoire d’un magazine culturel marseillais qui tombe de la commode. Convaincue de naviguer dans les eaux courtoises et éclairées de la création, la rédaction de “Zibeline” ne pensait pas que sa dénonciation du sexisme susciterait autant de remous. Retour sur un emballement artistico-provençal.

Au printemps, Zibeline entreprend de « sensibiliser le milieu policé et a priori courtois » de la culture à la rareté des femmes sur les estrades et dans les coulisses des représentations. Pas de déclaration de guerre aux velus du spectacle vivant, juste un désir de pointer un déséquilibre. « À force de constater l’absence de femmes dans les productions, on s’est mis à les compter. Sur scène comme dans les équipes de création. Le résultat a été effarant : moins de 20 % ! », détaille Agnès Freschel, qui a créé Zibeline en 2007.

 

La suite dans Causette#36.

Publié le 27 Mai 2013
Auteur : Coralie Bonnefoy
2342 vues | 0 commentaire

Déposez votre commentaire
J'aime Causette