Dr Kpote Publié le 27 Mai 2013 par Dr Kpote

Sous la pression divine, des filles jouent aux garçons

blog post image

Militant de la lutte contre le sida, le Dr Kpote intervient depuis une dizaine d’années dans les lycées et centres d’apprentissage d’Île-de-France, de Versailles à Clichy, en passant par Paris, comme “animateur de prévention”. Chaque semaine, il rencontre des dizaines de jeunes avec lesquels il tente de dialoguer sur la sexualité et les conduites addictives. Plongeon en adolescence, sur les rivages de la puberté, en période de forte inondation hormonale…

Je le pressentais en raison d’une radicalisation religieuse de plus en plus manifeste : deux filles d’un lycée de Seine-Saint-Denis ont refusé de participer à une séance d’information sur la sexualité animée par un homme. La pudeur n’a pas été évoquée, mais c’est bien la crainte du courroux du barbu omniscient qui a justifié leur rejet. Certaines m’avaient déjà fait le coup de la posture outragée qui se mue en vif intérêt, surtout lorsqu’on rétablit quelques vérités sur les fameuses histoires d’hymen perdu sur les selles de cheval ou de vélo, suivant sa condition sociale. En général, l’habit ne faisant pas la nonne, les provocations de départ finissent toujours par s’atténuer. Mais là, j’ai eu droit au grand numéro par anticipation des âmes salies par mes propos forcément profanes.

 

La suite dans Causette #36.

Publié le 27 Mai 2013
Auteur : Dr Kpote | Photo : Shadi Ghadirian
2301 vues | 0 commentaire

Déposez votre commentaire
J'aime Causette