Culture Publié le 26 Avril 2013 par Sarah Bosquet et Louise de Crisnay

Projectionnistes : la dernière séance ? Cinéma

blog post image

Après UGC et MK2, c’est au tour de Gaumont Pathé de finaliser sa transition vers le cinéma numérique. En abandonnant les pellicules, ces grands groupes sonnent le glas d’une profession : celle des projectionnistes. Mais quelques amoureux de la bobine refusent de lâcher leur cabine. Et s’inquiètent de la déshumanisation progressive des cinémas .

Qui sait que l’arrivée du numérique, en enterrant le 35 mm (les bobines de film argentique), a aussi incité les groupes français à se passer des projectionnistes – les « opérateurs », dans le jargon ? Fatalité pour certains. Aubaine commerciale pour d’autres : une « copie » numérique reste impeccable même après cinquante passages à l’écran, coûte près de dix fois moins cher à l’achat qu’un film en 35 mm. Et, officiellement, il suffit désormais d’appuyer sur un bouton pour lancer une projection.

 

La suite dans Causette #35.

Publié le 26 Avril 2013
Auteur : Sarah Bosquet et Louise de Crisnay | Photo : Sophie Garcia
1722 vues | 0 commentaire

Déposez votre commentaire
J'aime Causette