La cabine d'effeuillage Publié le 25 Avril 2013 par Johanna Luyssen

Edwy Plenel : la position du missionnaire

blog post image

Des ministres déchus, de Cahuzac à Charles Hernu en passant par Éric Woerth, des scoops fracassants, d’autres un peu plus frelatés, à 60 ans, dont trente-sept de journalisme, Edwy Plenel est un recordman à moustache. Le journaliste le plus écouté par l’Élysée sous la présidence Mitterrand est aussi le seul à avoir été viré de son poste de chef au “Monde”. Garant indispensable de la démocratie ou donneur de leçons ? Détesté autant qu’admiré, l’ex-trotskiste triomphant assume sa carrière singulière, une fidélité absolue à ses idéaux et une conception quasi mystique du journalisme.

Mediapart outragé ! Mediapart calomnié ! Mediapart réhabilité ! Plusieurs semaines après le début de l’affaire Cahuzac, les allées et venues dans la rédaction qui a fait tomber l’ex-ministre du Budget sont incessantes : caméras, radios, flashes des photographes, puis des quidams, un peu zinzins, qui s’invitent dans le lumineux open space, non loin de la Bastille, pour y dénoncer un quelconque complot mondial… Pendant ce temps-là, le président de Mediapart est en retard. Il revient d’un colloque à New York, n’a pas dormi ou si peu… Qu’importe, Edwy Plenel, 60 ans, dont trente-sept de journalisme, a l’énergie du tribun et les idées bien en place. Dans les deux heures qui suivent, il évoque Péguy, Glissant, Andrea Camilleri, des historiens, des journalistes, et il y a même une citation du poète Antonio Machado, parfaitement exécutée malgré le décalage horaire : « Caminante no hay camino », qui signifie : « Toi qui marches, il n’existe pas de chemin. » Que c’est beau ! On lui demande si le champagne a été sablé après les aveux de l’ex-ministre du Budget, puisque le travail de Mediapart a été enfin reconnu et que les abonnements montent en flèche (dix mille de plus entre janvier et fin mars 1). Après avoir cité Mao (« Le poisson pourrit par la tête »), il répond : « Il y a du contentement, bien sûr ; puis le sentiment d’avoir relevé le défi, de voir qu’une information peut changer les choses. » Et il conclut sur cet accès soudain à la notoriété. Il trouve ça « un peu fou ».

 

1. Source Mediapart. Le site déclare désormais 70 000 abonnés.

 

La suite dans Causette #35.

Publié le 25 Avril 2013
Auteur : Johanna Luyssen | Photo : Samuel Kirszenbaum pour Causette
2617 vues | 0 commentaire

Déposez votre commentaire
J'aime Causette