Société Publié le 25 Mars 2013 par Alexandre Lassalle

Voyage en sexe inconnu

blog post image

En 2011, l’Australie est devenue le premier pays, rapidement suivi par la Nouvelle-Zélande, à délivrer des passeports reconnaissant les “gender diverse”, des personnes qui, par naissance ou par choix, ne sont ni homme ni femme. “Causette” a rencontré Morgan, l’un des premiers à recevoir ce document portant la mention “X” à la rubrique “sexe”.

«Dans la nature, rien n’est ni noir ni blanc. » Cette phrase, qu’il répète souvent, pourrait être sa devise. Carrure de rugbyman, tatouage sur le biceps gauche, barbe poivre et sel, Morgan a l’apparence d’un homme. Sur son passeport, c’est pourtant un « X » qu’on peut lire à la ligne « sexe ». Une lettre qui signifi e, selon le gouvernement australien, « sexe intermédiaire ou indéterminé » ou « intersexe ». « Hermaphrodite », aurait-on dit il y a quelques années encore (voir ci-contre l’encadré « Intersexe, un genre pluriel »). En effet, depuis le 14 septembre 2011, l’Australie offre la possibilité d’obtenir, sur présentation d’une lettre médicale attestant de l’indétermination sexuelle, un tel passeport. Pourquoi « X » ? Tout simplement parce qu’il s’agit de l’unique lettre, en sus du « M » pour « masculin » et du « F » pour « féminin », reconnue par l’Organisation de l’aviation civile internationale, l’organe des Nations unies chargé d’établir normes et pratiques dans le domaine du transport aérien.

 

La suite dans Causette #34

Publié le 25 Mars 2013
Auteur : Alexandre Lassalle | Photo : Dorothy Shoes
3215 vues | 0 commentaire

Déposez votre commentaire
J'aime Causette