PENDANT CE TEMPS-LA Publié le 25 Février 2013 par CAUSETTE

Chocolat "non grata"

blog post image

De l'autre côté de l'Atlantique, un danger sournois menace les enfants américains. Ovoïde, marron, en deux parties, le fruit de ses entrailles est un jouet tout pourri. Il s'agit du... Kinder Surprise ! La machiavélique confiserie rôde aux frontières et se faufile dans les courriers internationaux. Fort heureusement, les douaniers veillent. Parce que l'œuf en chocolat enfreint la réglementation de l'Agence américaine des médicaments et des produits alimentaires (Food and Drug Administration), qui interdit l'importation et la vente de «produits alimentaires contenant des objets non ingérables, en partie ou totalement intégrés à l'intérieur ». En cause, donc, la vile surprise qui, sous couvert de chocolat, cherche à étouffer les petits gloutons. Mais les fondus d'œufs Kinder sont têtus: ils ont essayé, sans succès, la voie diplomatique avec une pétition portée en décembre dernier à la Maison-Blanche. Du coup, la contrebande reste leur arme favorite, et ils sont nombreux à tenter de passer la frontière, les bonbons près des roustons. Pourtant, ça peut coûter très cher : de 300 à 2500 dollars (de 230 euros à 1900 euros) suivant le zèle du douanier. En 2011, une Canadienne inconsciente a tenté le coup. Après la confiscation du chocolat à la frontière, les douaniers l'ont menacée d'une amende de 300 dollars. Cerise sur le gâteau: elle a reçu un courrier officiel de sept pages requérant son autorisation pour procéder à la destruction du nuisible. Et paf ! le Kinder. Après l'annonce de la confiscation de 60000 Kinder Surprise pour l'année 2011, les douaniers américains se sont fendus d'un petit communiqué: « Ces chocolats sont peut-être mignons [...], mais ils sont trop dangereux pour les enfants pour pouvoir être importés en toute légalité aux États-Unis. » Tenez-le vous pour dit, aux États- Unis, jouer avec la nourriture est un délit.

Publié le 25 Février 2013
Auteur : CAUSETTE | Photo : Collage : Boris Pineau
2399 vues | 0 commentaire

Déposez votre commentaire
J'aime Causette