Politique Publié le 25 Février 2013 par LEILA MIÑANO ET JULIA PASCUAL

Internat d’excellence de Sourdun : marchés publics entre amis

blog post image

Depuis que Bernard Lociciro, adjoint de Jean-François Copé à la mairie de Meaux, est proviseur de l'internat d'excellence de Sourdun (Seine-et-Marne), les entreprises meldoises picorent allègrement dans la mangeoire de l'Éducation nationale. Au menu de la cantine de ce lycée exceptionnel : marchés Mpublics inattendus et clientélisme de circonstance.

Mais que se passe-t-il à l'internat d'excellence de Sourdun ? Après la nomination de Bernard Lociciro, maire adjoint de Jean-François Copé à Meaux, comme proviseur de cet établissement, plusieurs entreprises meldoises ont décroché des contrats de prestations. Étrange... 70 kilomètres séparent Sourdun et Meaux, et plusieurs autres villes sont plus proches du bahut (Provins, Melun...). Mystère et boule de gomme. Personne ne veut répondre à nos demandes d'interviews. Ni le ministère de l'Éducation nationale, ni le rectorat de Créteil, ni le proviseur-maire adjoint, Bernard Lociciro, interdit de micro par sa hiérarchie.

Pourquoi ce silence ? Il y a peu, l'internat de Sourdun, vaisseau amiral de la politique scolaire du président Sarkozy, était pourtant sous le feu des projecteurs. Et pour cause, on allait y coller les petits pauvres des quartiers et leur donner goût à la réussite. Mais, depuis que Causette a voulu causer argent, le robinet s'est fermé. En période de vaches maigres, le magot - 35 millions d'euros de crédits d'investissements pour quelque 400 élèves - valait pourtant la peine qu'on s'y intéresse...

 

La suite dans Causette #33...

Publié le 25 Février 2013
Auteur : LEILA MIÑANO ET JULIA PASCUAL | Photo : FRANCK JUÉRY POUR CAUSETTE
4331 vues | 0 commentaire

Déposez votre commentaire
J'aime Causette