Culture Publié le 31 Janvier 2013 par Iris DEROEUX

Anna Halprin : la danse corps et âme

blog post image

Peu connue en France, l'Américaine Anna Halprin est un monument de la danse et de la performance. À 92 ans, elle est toujours en mouvement dans sa maison-studio près de San Francisco, aux États-Unis. Mais la présenter « seulement » comme une danseuse serait réducteur : elle incarne une philosophie de vie. La rencontrer, c'est prendre une gracieuse - mais grande - claque qui réveille et qui nous rappelle ce que signifie le mot « vivre ».

La journée commence forcément en dansant. Nous sommes au Mountain Home Studio, le « studio dans la montagne », une salle de danse sans miroir mais vitrée, permettant d'observer le mont californien Tamalpais, embrumé et mystique. À quelques mètres de là, une maison au milieu des arbres, tel un nid fait de bois et de verre. Cela pourrait être l'univers de Peter Pan. Ou le décor d'une fable hippie. C'est celui d'Anna Halprin, 92  ans, installée dans le comté de Marin, au nord de San Francisco, depuis plus de soixante ans. La description serait incomplète si l'on ne mentionnait l'amphithéâtre en bois qui trône en contrebas, dans le jardin. L'œuvre de Lawrence Halprin, célèbre paysagiste américain, décédé en 2009, et mari d'Anna, qui le construisit afin qu'elle puisse créer sans cesse, chez eux.
Ces lieux sont devenus mythiques : ils accueillirent des acteurs de la contre-culture californienne dans les années  50-60, des danseurs afro-américains après les émeutes meurtrières de Los Angeles en 1965, des étoiles montantes de la danse contemporaine du monde entier, des malades du sida venus danser pour survivre dans les années  80, des personnes âgées dans les années  90, sans oublier Daria et Rana, les filles d'Anna et Larry... Il s'est déroulé ici presque un siècle d'histoire américaine ! C'est ici aussi qu'Anna Halprin est devenue un pilier de la danse postmoderne née dans les années 60, un mouvement de rupture avec la danse classique et moderne qu'elle continue encore et toujours de réinventer.

 


La suite dans causette #31...

Publié le 31 Janvier 2013
Auteur : Iris DEROEUX | Photo : Darcy Padilla/Agence VU pour Causette
2022 vues | 0 commentaire

Déposez votre commentaire
J'aime Causette