Politique Publié le 12 Janvier 2010 par Florian Dumoutier

Députés français : l’opacité érigée en système Aux frais de la princesse

blog post image

Des travaux de jardinage ou des locations de vidéos porno remboursés par le contribuable, le scandale des notes de frais des députés britanniques a été observé avec amusement par leurs homologues français. Inquiets de sentir le vent du boulet ? Même pas. Et si un tel séisme touchait l'Assemblée ? Impensable, disent les députés. Et pour cause...

Au début, les Britanniques ont ri. Puis, oh my God, devant l'ampleur d'un scandale éclaboussant tous les partis et faisant voler en éclats le gouvernement de Gordon Brown, des têtes ont roulé, dont celle du président de la Chambre des communes. Vous êtes curieuse de savoir si votre député a lui aussi piqué dans la caisse pour réparer sa piscine ou acheter de la pâtée pour chien ? La tâche sera rude : impossible d'éplucher ses notes de frais, il n'en a pas. Chaque mois, en plus de son indemnité d'élu (de 5 200 à 5 800 euros), il touche 6 300 euros brut d'indemnité représentative de frais de mandat (IRFM). Libre à lui de s'en servir comme il veut

 

....à lire dans Causette#3...

 

ShareFB

 

Publié le 12 Janvier 2010
Auteur : Florian Dumoutier | Photo : Morpheen
3766 vues | 0 commentaire

Déposez votre commentaire
J'aime Causette