Publié le 17 Décembre 2009 par Karina Ykrelef

Chaque punk cherche son chien

blog post image

Élo et Audo, punks convaincus de 20 et 32 ans, vivent en adéquation avec leurs idées : squats, concerts underground et globe-trottisme. Ni un jeu, ni une mode. Tapis dans l'ombre de leurs vies d'écorchés, deux boules de poils veillent: Lagger et Éva. Tous ensemble, ils emmerdent la société et le monde... et s'aiment comme la famille Ingalls.

«Je lui ai grave tapé dans l'œil! » Sous ses tatouages, son crâne rasé et ses chaînes clinquantes, Audo se souvient avec l'orgueil du coq et l'émotion du candide du jour de sa rencontre avec la belle Eva. Combattante pour le compte d'un éleveur véreux dans une obscure cave d'Ile-de-France, Eva a su émettre les signaux stimulant le mâle protecteur qui sommeille en tout punk. Audo l'a donc enlevée et lui a offert une lune de miel en République Tchèque. Mais Éva est classée chien dangereux et ne possède pas de papiers. De retour en France, son nouveau maître paye leur idylle d'une nuit au poste, de pas mal d'argent et de jours passés à remplir des déclarations.Et puis un soir, alors qu'ils partagent un menu croquettes / kebab aux chandelles, Audo est percuté par une paire de Doc Martens qui, comme les siennes, renferment deux pieds qui s'ennuient. Ceux-là mènent à Élo: mèche iroquoise blonde, minijupe écossaise plissée et le reste de la panoplie de l'apprentie punk de 20 ans. Collé à ses leggings léopards, Lagger, un berger allemand qui porte un nom de bière. Ce soir-là, la foudre a frappé quatre fois au même endroit: Eva et Lagger, Lagger et Audo, Éva et Élo, Élo et Audo. Depuis cet instant où les cœurs ont fondu et fusionné, l'amour entre mammifères a dessiné un (No) future pour leurs solitudes. Quel bonheur, parfois, cette chienne de vie!

 

ShareFB

 

Publié le 17 Décembre 2009
Auteur : Karina Ykrelef | Photo : Arnaud Calais
5262 vues | 0 commentaire

Déposez votre commentaire
J'aime Causette