Publié le 17 Décembre 2009 par Marianne Niosi

Saintes menstruations ! (pourquoi vous n’êtes pas obligées de les avoir)

blog post image

Des médecins sont partis en campagne contre les règles, dont ils assurent qu'elles sont superflues et même dangereuses. Adieu crampes, migraines et accès d'exécrable humeur? Oubliées les serviettes encombrantes malgré leurs fines et délicates ailes à marque déposée?

Vous le savez peut-être, si comme des millions de Françaises vous prenez la pilule, les règles que vous avez tous les mois sont artificielles et ne correspondent à aucune fonction biologique. Pendant un cycle menstruel normal, votre endomètre - le revêtement intérieur de votre utérus - épaissit dans l'espoir d'accueillir un embryon. En son absence, un flot de sang accompagne le détachement de l'endomètre.

 

Mais chez les femmes qui prennent la pilule, le corps n'attend pas d'embryon car - tout confit de progestérone, la principale hormone contenue dans la pilule - il se croit déjà «enceint». Les règles provoquées à la fin d'une plaquette de 21 jours sont en réalité des «hémorragies de privation». Le corps déclenche les menstruations lorsqu'on arrête brusquement de lui donner des hormones...

 

Ces règles inutiles sont un reliquat d'une autre époque. Aussi étonnant que cela puisse paraître, l'un des inventeurs de la pilule anti-conceptionnelle, le professeur John Rock, était un catholique fervent. Son souhait le plus cher aurait été que le Vatican accepte la pilule comme une méthode naturelle, à l'égal de la méthode du calendrier dont il faisait la promotion dans une clinique de santé familiale. Le bon Docteur Rock créa donc un produit contraceptif qui reproduisait, en tous points, le cycle «normal» d'une femme en âge d'avoir des enfants.

 

...la suite dans Causette#2...

 

ShareFB

 

Publié le 17 Décembre 2009
Auteur : Marianne Niosi | Photo : Franck Juery pour Causette
6681 vues | 0 commentaire

Déposez votre commentaire
J'aime Causette