La copine de Causette Publié le 26 Septembre 2012 par Adélaïde Robault

Marie-Monique Robin : une sublime emmerdeuse

blog post image

Du géant mondial des OGM Monsanto à l'armée française, en passant par les trafiquants d'organes en Colombie, sa plume n'épargne personne. Marie-Monique Robin est l'auteure de deux cents films et d'une dizaine de livres où elle dénonce, depuis vingt-cinq ans, les atteintes à l'homme et à la terre. C'est une investigatrice indépendante, patiente et obstinée qui, en cette rentrée, revient avec un livre et un documentaire aux accents poétiques : "Les Moissons du futur". Là où ses précédents films dressaient des réquisitoires contre les méfaits de l'agriculture intensive, elle propose ici, ni plus ni moins qu'un changement de système pour... nourrir le monde.

Le jardin de Marie-Monique Robin est une invitation au voyage. Au fond de ce terrain grillé par la sécheresse estivale pousse une haie de maïs sur laquelle grimpent des haricots tandis que des citrouilles dodues courent sur le sol. « Ça, c'est la milpa ! » explique-t-elle, c'est-à-dire un mariage de plantes qui s'entraident pour mieux s'épanouir et nourrir leur jardinier. Ce système vient du Mexique, pays où la journaliste s'est rendue cette année pour tourner un volet de son nouveau documentaire, Les Moissons du futur. C'est d'ici, dans cette maison de la banlieue parisienne, que cette journaliste de 52 ans lance toutes ses enquêtes. On y croise le sourire du Che, des souvenirs de Cuba et un tricot qui attend son heure dans le salon. Cigarette à la main, elle nous reçoit un samedi, coincée entre le montage d'un film et la préparation du suivant. 

Marie-Monique Robin reconnaît qu'il lui est parfois difficile d'assumer toutes ses casquettes : mère de trois adolescentes d'un côté, journaliste d'investigation hyperactive de l'autre. Heureusement, l'homme de sa vie, David Charasse, à qui est dédié ce dernier livre, assume le volet domestique de leur petite entreprise familiale, en plus de l'avoir aidée à monter sa maison de production, M2R Films, dont il est désormais associé. 

Pendant ce temps, Marie-Monique voyage, enquête, investigue. Rodée aux médias, elle répond, précise, rapide, à nos questions, parle beaucoup - de ses enquêtes, principalement. Cette femme a l'air de toujours savoir où elle va...


Des racines paysannes ancrées à gauche


La personnalité de Marie-Monique Robin, pugnace et minutieuse, s'est forgée sur la terre de son enfance. Née dans les Deux-Sèvres en 1960, elle garde un attachement très fort à la ferme de ses parents, où elle a grandi avec sa sœur et ses quatre frères. Les Robin sont agriculteurs depuis le xviie siècle, et c'est ici que Marie-Monique a assisté à la disparition d'un modèle fondé sur la diversité au profit d'une monoculture intensive, à grand renfort d'engrais chimiques. Un phénomène au centre de beaucoup de ses travaux. La culture familiale ancrée à gauche - ses parents ont milité à la Jeunesse agricole catholique - a donné à chaque enfant un caractère bien trempé.

 

... La suite dans Causette #28

Publié le 26 Septembre 2012
Auteur : Adélaïde Robault | Photo : Aldo Sperber pour Causette
3498 vues | 0 commentaire

Déposez votre commentaire
J'aime Causette