Culture Publié le 28 Juin 2012 par Isabelle MOTROT

Avec Sophie Accaoui, le clito rit

blog post image

Comédienne et chanteuse de formation classique, Sophie Accaoui balade cet été sur les routes de France son “Bouton de rose”, une exquise partition théâtro-vocale, véritable ode joyeuse à l’appendice du plaisir féminin. Causette est au bord de l’orgasme.

Ça commence comme une conférence austère sur le plaisir féminin. Seule en scène, la conférencière est toute rose dans son tailleur-rang-de-perles-foulard-Hermès. Elle est aussi très coincée. Il va lui falloir un bout de temps pour aborder frontalement (si j'ose dire) le véritable sujet de la causerie : le clitoris. La conférencière s'échauffe à mesure que le sujet se précise, et sa voix de soprano se déploie avec l'excitation. Textes scientifiques, poèmes et chansons, on en apprend de belles (et de drôles) sur notre précieux appendice. Un véritable cours d'éducation sensuelle, qui fait rêver de travaux pratiques.
La conférencière saisie par la débauche, c'est Sophie Accaoui. Belle quarantaine piquante, sourire en coin, œil qui frise, dès qu'elle ouvre la bouche, on est cueilli. Sa voix, même quand elle parle, jaillit comme un cours d'eau. On en sent la force et la maîtrise, la douceur et l'étendue. Avec, en demi-teinte, le timbre un peu mat des chanteuses réalistes.
Une mère institutrice, un père architecte, puis un beau-père passionné de hautbois, la petite Sophie se sent naturellement attirée par la musique. « J'ai eu la chance de grandir à Sarcelles, communiste à l'époque, qui défendait la culture pour tous. J'ai eu accès à tout, école de musique, chorale, discothèque. C'est grâce à ça que je fais ce métier. »


... la suite dans Causette #26

Publié le 28 Juin 2012
Auteur : Isabelle MOTROT | Photo : Aldo SPERBER pour Causette
3979 vues | 0 commentaire

Déposez votre commentaire
J'aime Causette