PENDANT CE TEMPS-LA Publié le 28 Juin 2012 par Causette

Le kilo est à la masse

blog post image

Injustice cruelle en ce début d'été. Contrairement à vous, le kilo a perdu du poids. Absurde ? Pas du tout. L'affaire est entre les mains du très sérieux Bureau international des poids et mesures (BIPM).
Ce laboratoire du Pavillon de Breteuil, à Sèvres (Hauts-de-Seine), conserve, sous une triple cloche de verre enfermée dans un coffre-fort à trois clés, un cylindre de platine et d'iridium appelé le « grand K ». C'est ni plus ni moins l'étalon mondial de l'unité de masse. Celui qui, depuis 1889, fait référence dans toutes les transactions impliquant une pesée. Eh oui, en 2012, contrairement au mètre ou à la seconde, l'unité de masse - le kilo - dépend encore d'un bête objet physique. Et c'est bien le drame ! Les mesures effectuées à l'occasion de sa dernière sortie sont sans appel : le grand K a maigri. Oh, pas grand-chose, 50 millionièmes de gramme en cent ans. Infime usure. Mais comme il n'est pas question de perturber les scientifiques et de semer le trouble dans le commerce international avec une unité qui fait le yoyo, le grand K doit être remplacé.
En octobre 2011, la 24e Conférence générale des poids et mesures a tranché : le kilogramme devra être défini en référence à une constante naturelle et immuable que l'on appelle la « constante de Planck ». Un calcul théorique complexe qui nécessitera plusieurs années pour aboutir. La dématérialisation et la stabilisation du kilogramme ne sont donc pas envisagées avant 2015. D'ici là, bonne nouvelle : virtuellement, nos kilos continueront à peser moins lourd. Qu'on ne me dise plus que le temps n'arrange rien !

Publié le 28 Juin 2012
Auteur : Causette | Photo : Aldo SPERBER pour Causette
3073 vues | 0 commentaire

Déposez votre commentaire
J'aime Causette