Publié le 28 Juin 2012 par Anne-Laure Pineau

Mary Kingsley : lady Indiana Jones

blog post image

Voici l’histoire d’une femme, pur produit de l’Angleterre victorienne du XIXe siècle, qui a fait rêver les foules avec ses récits à la Indiana Jones. Mary Kingsley était une drôle de « British » qui, par amour de l’Afrique, eut la trempe de remonter les tumultes d’un fleuve en pirogue et de dormir chez des anthropophages. Causette a embarqué avec cette femme pleine de paradoxes : à la fois antiféministe et curieusement progressiste, Mary se battait avec des hippopotames, mais avec style !

C'est dans la brume du nord de Londres que la future pionnière voit le jour, en 1862. Le père, médecin grand voyageur, avait préféré au scandale de la naissance d'un enfant illégitime la mésalliance, en épousant sa cuisinière. Mary Henrietta Kingsley naît quatre jours après les noces, un pied dans des pantoufles petites-bourgeoises, l'autre dans les savates des arrière-cuisines.
Chez les Kingsley, comme dans tous les foyers de l'époque, les hommes sont des savants, les femmes des servantes ou, au mieux, des secrétaires. Les seules leçons - d'allemand - que l'on consent à offrir à Mary visent à faire d'elle la parfaite assistante de daddy. Ses corvées achevées, elle furète secrètement dans la bibliothèque de son père, absent dix mois sur douze. En plus des carnets de voyage paternels (en Afrique, dans le Pacifique ou les Amériques), elle y dévore des histoires de pirates, des ouvrages de biologie, d'astronomie et y apprend même le latin.


... la suite dans Causette #26

Publié le 28 Juin 2012
Auteur : Anne-Laure Pineau | Photo : PICTORIAL PRESS LTD/ALAMY
8642 vues | 0 commentaire

Déposez votre commentaire
J'aime Causette