La copine de Causette Publié le 26 Juin 2012 par Julia PASCUAL & Lucile MARBEAU

Bushra al-Maqtari : la Che des sables

blog post image

La détermination de Bushra al-Maqtari est totale, son engagement presque aveugle. Il y a un an et demi, elle s’est lancée, avec des milliers de jeunes Yéménites, dans la révolution, contestant le régime du président Saleh. Elle écrit, proteste, manifeste, s’exposant à de sévères représailles. Malgré le départ de Saleh, malgré une fatwa qui la cible, cette femme de 37 ans poursuit la lutte à Taez, cité intellectuelle et foyer de la rébellion. Chez elle, la peur a foutu le camp.

Elle y retournera. Malgré les coups essuyés, les menaces proférées à son encontre, les amis déjà tombés. Bushra al-Maqtari retournera au Yémen poursuivre ce qu'elle a commencé. Elle n'a pas besoin d'élever le ton pour appuyer sa détermination, nous signifier que, pour elle, c'est une évidence. Elle se tient là, à tirer sur son cigarillo du bout des lèvres, petite femme au corps frêle, parée d'un hidjab à fleurs. Mais il se dégage une force incroyable de son récit.
Quand Bushra al-Maqtari narre la révolte de son peuple, de ce pays parmi les plus pauvres de la planète, c'est comme si l'on touchait du bout des doigts l'Histoire en marche. Cela fait un an et demi que la jeunesse yéménite tente d'arracher sa révolution. Et elle ne reçoit que le feu des armes en retour. Bushra est venue parler de ce Printemps arabe inachevé, invitée par le Quai d'Orsay quelques jours à Paris (voir l'encadré page suivante). « Je suis écrivaine et journaliste, je suis une activiste, une opposante de gauche... » Quand Bushra se présente, elle parle de politique. Quand Bushra parle de sa famille, elle parle de politique aussi. Quand elle raconte son mariage, elle parle - encore - de politique. Toute sa vie a été marquée par la constance de son engagement contre la dictature militaire d'Ali Abdallah Saleh. Comme si elle se confondait avec sa « cause ». Alors elle n'est pas prête à transiger. Même la fatwa qui a été prononcée contre elle, en février dernier, ne la fera pas renoncer. Elle a enfin l'occasion de « vivre [ses] convictions ». Elle y retournera.

... la suite dans Causette #26...

Publié le 26 Juin 2012
Auteur : Julia PASCUAL & Lucile MARBEAU | Photo : Christophe MEIREIS
3519 vues | 0 commentaire

Déposez votre commentaire
J'aime Causette