Politique Publié le 30 Mai 2012 par Sonia Rolley

Course à la Maison-Blanche Les femmes, cœur de cible de la campagne

blog post image

Ça y est, la course à la présidentielle américaine a commencé : Barack Obama a lancé sa campagne officielle, les primaires républicaines se sont achevées avec la désignation du candidat Mitt Romney. Si l’issue du scrutin de novembre reste incertaine, un enjeu reste crucial : les femmes. Obama a été élu en 2008 en partie grâce à elles. Pour sa réélection, c’est encore sur elles qu’il compte pour battre son adversaire républicain, accusé de mener une guerre contre les femmes en adoptant une ligne dure sur les questions de l’IVG et de la contraception. Américaine, ta voix compte !

Depuis quelques mois, Erin fulmine. « Pour les républicains, je suis l'ennemie. » Cette prof de français de 31 ans est l'une de ces femmes que les Américains appellent « indépendantes » : célibataire, sans enfants, avec un bon niveau d'études. Elle est surtout le bouc émissaire idéal de la droite américaine, qui ne cesse depuis des mois de remettre en cause deux droits fondamentaux : l'accès à l'IVG et à la contraception.

 

Une guerre sur fond d'« Obamacare »

 

Cette « guerre » contre les femmes a commencé en 2010, avec un sujet qui a mis le feu aux poudres : le fameux « Obamacare ». Cette grande réforme du système de santé, promulguée en 2010, visait notamment à offrir à 16 millions d'Américains une assurance maladie. Un point a particulièrement fait l'objet d'une polémique : un décret d'application contraignant les établissements religieux (hôpitaux, universités) à inclure, dans la couverture maladie qu'ils fournissent à leurs employés, le remboursement des pilules contraceptives ou abortives. Cette mesure a provoqué la colère des conservateurs chrétiens, qui ont forcé Obama à reculer sur ce point. Et ils ont été écoutés...

 

... la suite dans Causette #25...

 

Publié le 30 Mai 2012
Auteur : Sonia Rolley | Photo : Christopher Anderson / Magnum Photos
2477 vues | 0 commentaire

Déposez votre commentaire
J'aime Causette