Culture Publié le 03 Mai 2012 par Julia PASCUAL

Élisabeth Buffet
 : truCULente tendance trash

blog post image

Assister au “one-woman show” d’Élisabeth Buffet, “Seule dans sa culotte”, c’est comme s’entendre raconter aux collègues de bureau la blague pourrie qu’on n’aurait pas dû faire… Ça ne fait pas appel à ce qu’il y a de plus raffiné chez nous. On se demande même, par moments, si l’on peut rire ou si l’on en a vraiment envie. L’humoriste, actuellement en tournée, s’est vu coller un temps l’image d’une Bigard au féminin. Excessif. Mais les sketches de Buffet posent la question : le cul et le cru sont-ils (toujours) drôles ? L’« héroïne des célibataires quadras » en a fait le pari, sûre que ses aventures intimes sont aussi un peu les nôtres. Résultat : à Paris, à la Cigale et à l’Olympia, elle a affiché complet.

Causette : Comment décrirais-tu ton univers à celles et ceux qui ne te connaissent pas ?

Élisabeth Buffet : C'est un univers truculent... et il y a le mot « cul » dedans ! Mon personnage est celui d'une meuf urbaine de 45-50 ans, qui veut profiter de la vie. On sent une solitude sous-jacente, mais elle est bien vécue. Mon univers est sincère, féminin. Mais je ne suis pas missionnaire, je ne me sens pas porteuse d'un drapeau. Même si mon spectacle peut servir d'exutoire.


Causette :
Tes accessoires sont, je cite dans le texte : une « libido accidentée », un « alcoolisme notoire » et des « poils en jachère »...

E. B. : Oui, c'est assez bien résumé. Mon personnage est ­festif, rentre-dedans, en lutte perpétuelle parce qu'à la recherche d'une relation. Et il se heurte toujours aux difficultés de communication entre hommes et femmes, dans l'amour ou dans le sexe.



... La suite dans Causette #25...

Publié le 03 Mai 2012
Auteur : Julia PASCUAL | Photo : Aldo SPERBER pour Causette
3581 vues | 0 commentaire

Déposez votre commentaire
J'aime Causette