Culture Publié le 28 Février 2012 par Johanna LUYSSEN

Livre Glamour, gloire et clichés

blog post image

On ne naît pas quiche, on le devient. C'est en substance ce qu'affirme l'essayiste Mona Chollet dans ‘‘Beauté fatale''. La faute à qui ? Aux séries télé, à la presse féminine, à la pub... à cette culture de masse qui nourrit insidieusement une tyrannie de la beauté. Qu'on se le dise : c'est moche !

Lisez Mona Chollet ! Dans Beauté fatale, les nouveaux visages d'une aliénation féminine, la journaliste et essayiste s'attaque à la question de l'aliénation des femmes par la culture de masse (séries télé, blogs de beauté, tyrannie du look, régimes minceur...). Et ça soulage ! Car il faut mesurer les ravages de cette injonction permanente à la féminité. Non contente de nous faire endosser des rôles sexués archaïques, elle entretient aussi, selon l'essayiste, « la logique sexiste au cœur de la sphère culturelle ». Autrement dit, on ne naît pas quiche, on le devient. Encore faut-il en prendre conscience. Mona Chollet reconnaît que c'est difficile : « Sans qu'on y prenne garde, notre vision de la féminité se réduit de plus en plus à une poignée de clichés mièvres et conformistes. » Sans compter que l'industrie de la mode, de la beauté et de la pub, dont le progressisme n'est pas la première des caractéristiques, contamine de plus en plus la sphère culturelle. C'est le propos de ce livre remarquablement documenté et écrit d'une plume vive et parfois révoltée. Comme le prouvent ces trois études de cas, qu'on espère exemplaires...

 

... la suite dans Causette #22

Publié le 28 Février 2012
Auteur : Johanna LUYSSEN | Photo : Tom KELLEY ARCHIVE
4835 vues | 0 commentaire

Déposez votre commentaire
J'aime Causette