Grand Reportage Publié le 30 Novembre 2011 par Causette

Rwanda Non, tu n'as rien vu à Kigali

blog post image

Le mois dernier, Causette consacrait une grande enquête auxnouvelles accusations de viols portées par des femmes rwandaisesà l’encontre de militaires français. Un sujet sensible...Trop sensible ? Quelques heures avant l’envoi du numéro àl’imprimeur, l’immense majorité des fichiers constituant Causette#18 disparaissait du serveur. Pas de quoi remettre encause la sortie du magazine, Causette a le cuir épais. Maistout de même, de courriel d’intimidation en boîtes mail curieusementmises hors service, Causette a décidé de se rebiffer.Une plainte a donc été déposée (pour « accès frauduleuxdans un système de traitement automatisé de données »,ainsi que pour « effacement de données »). À cette heure, lesgeeks de la police judiciaire tripatouillent des lignes de codepar milliers pour remonter le fil jusqu’au(x) coupable(s). Merciles experts ! Et merci également aux confrères de la presse,qui ont largement relayé l’info.Il ne faudrait toutefois pas que ces considérations fassentde l’ombre au fond de l’enquête. Car c’est bien de ce côté-làque l’on attend des réactions... qui tardent à venir. Il y adéjà trois ans qu’Olive, Diane et Françoise1 ont porté plaintecontre X devant le tribunal aux armées de Paris pour crimescontre l’humanité. Ces femmes qui disent avoir été victimesde viols et de violences par des soldats français de l’opérationTurquoise espéraient être enfin entendues par un juge d’instruction,dix-sept ans après les faits. Manque de pot, lors deleur venue à Paris, en juin dernier, le magistrat qui devait lesrecevoir s’était fait porter pâle à la suite d’une rupture du tendond’Achille. De retour de congé au début de l’automne, il ade nouveau convoqué les plaignantes. Elles doivent revenir àParis au début de ce mois. Ça, c’est la bonne nouvelle. Restequ’au 1er janvier, le tribunal aux armées ferme ses portes. Ildoit être remplacé par un pôle « génocides et crimes contrel’humanité » au TGI de Paris. Gageons que la lenteur decette procédure n’amenuise pas les chances de faire toute lalumière sur ces éventuels comportements criminels en bleublanc-rouge...

 

Publié le 30 Novembre 2011
Auteur : Causette | Photo : Bryan ANSELM / Global - Getty Images pour Causette
2556 vues | 0 commentaire

Déposez votre commentaire
J'aime Causette