Reportages Publié le 05 Octobre 2011 par Adélaïde ROBAULT

Les copros de copines Béguinage

blog post image

Rester seule, non merci ! La famille, c’est fini ! Et la maison de retraite, pas question ! Certaines Allemandes ont tranché et préfèrent vivre entre femmes. Ouvrant du même coup des perspectives dans une société où le célibat est croissant et où les femmes survivent longtemps aux hommes. Rencontre avec des Berlinoises affranchies qui partagent un immeuble autogéré.

Il était une fois quelques amies prêtes à vivre une expérience différente qui les rapprocherait et briserait leur solitude. Séduite par la création d’une résidence autogérée par des femmes à Brême, Jutta Kämper, la plus volontaire, décida à 66 ans de lancer un projet analogue à Berlin. « Vous êtes seule ? Vivons ensemble ! » devint son slogan. Restait à grossir les troupes pour réaliser ce rêve. C’est chose faite, et depuis 2007, on peut admirer un immeuble design et coloré de six étages, conçu par et pour des femmes, dans le quartier du Kreuzberg. Jutta et ses camarades l’ont baptisé « Beginenhof » 1, ou « Cour des Béguines », en écho à l’exemple révolutionnaire de ces femmes – religieuses ou laïques – qui vivaient dans des communautés indépendantes au nord de l’Europe. Elles se sont aussi donné une charte fondée sur l’autogestion, la solidarité et le partage. Un seul point n’y figure pas noir sur blanc : ici, les hommes ne peuvent pas devenir propriétaires. « Nous nous sommes juré de ne jamais vendre à un homme. Mais rien n’est écrit, ce serait une discrimination aux yeux de la loi ! » explique Gisela Notz, 68 ans, la plus punk de toutes, avec ses cheveux rouges. Dans les faits, trois « mâles » habitent le Beginenhof à plein temps – un fils et deux maris –, et rien n’empêche d’accueillir son amoureux à la maison. Tant qu’il n’hérite pas.

 

 

... la suite dans Causette #17 ...

Publié le 05 Octobre 2011
Auteur : Adélaïde ROBAULT | Photo : Andrea Gjestvang / Moment / Agence VU pour Causette
3183 vues | 0 commentaire

Déposez votre commentaire
J'aime Causette