Corps et Ame Publié le 05 Octobre 2011 par Agnès GIARD, Margo LOIZILLON, Laïla KADDOUR BOUDADI

La Perversion Le mal du siècle ?

blog post image

La caractéristique du pervers se résume en une pensée : l’autre n’existe pas. Ou il fait partie d’un autre monde sans intérêt. Le pervers n’a aucune morale, puisque la morale est censée organiser la société. Or, pour lui, la société, c’est lui. À chaque siècle sa maladie : si on peut qualifier le xixe d’« hystérique », le xxe de « bipolaire », il semble que le xxie soit celui de la perversion. L’altérité, base de la société, serait en danger. Le pervers est rusé, souvent séduisant, parfois aimé aussi. Des pervers, il en existe de toutes sortes : le sexuel, le polymorphe (si cher à Freud, qui assurait que l’enfant est un pervers polymorphe, principe remis en cause depuis) et, bien sûr, le pervers narcissique qui gagne en médiatisation. Il jouit de la souffrance de l’autre, et l’utilise à des fins personnelles. Les génocides sont le fait de pervers. On note que, majoritairement, ce sont des hommes qui souffrent de cette pathologie du caractère. Quand elle touche des femmes, la perversion s’exerce dans le couple, envers l’enfant ou bien envers son propre corps. Le pervers va bien, se sent bien et on le voit peu chez le psy : pour quoi faire ? Il est dans le déni de l’autre. La notion de perversion évolue avec les normes sociales, avec les époques. Voici quelques points d’éclaircissement. Nos excuses si, après la lecture de ce dossier, vous regardez votre moitié ou votre patron d’un autre oeil !

- Histoire d’une confusion persistante

 

- Le pervers narcissique - Jouir de l'autre

 

- Votre enfant est-il pervers ? Ke test de l'ours mécanique

 

- Test - Vos patron est-il un pervers ?

 

 

... à lire dans Causette #17 ...

Publié le 05 Octobre 2011
Auteur : Agnès GIARD, Margo LOIZILLON, Laïla KADDOUR BOUDADI | Photo : Vincent MIGEAT / Agence Vu
3676 vues | 0 commentaire

Déposez votre commentaire
J'aime Causette