Grand Reportage Publié le 05 Octobre 2011 par Eva JOHN

Le dernier combat des "Femme de réconfort" Corée

blog post image

Elles ne sont plus que soixante-dix en Corée du Sud et la plus jeune a 83 ans. Entre 1930 et 1945, elles ont été les esclaves sexuelles des soldats nippons ou « femmes de réconfort ». Tous les mercredis midi, depuis bientôt dix ans, elles sont une poignée à manifester devant l’ambassade du Japon à Séoul. Ces vieilles dames coréennes demandent au gouvernement japonais excuses et indemnités officielles. Début septembre, la Cour constitutionnelle sudcoréenne a pour la première fois pointé du doigt le gouvernement de Séoul, lui reprochant de ne pas s’investir assez pour cette cause.

‘‘Les Japonais ont ruiné mon corps. Ils l’ont rendu vide, inutile. Comment puis-je être dédommagée de toutes ces peines ? » En parlant, Yi Ok-Seon, 84 ans, relève son chemisier et son pantalon pour montrer ses cicatrices. « Je veux des excuses du gouvernement japonais. Il n’a jamais reconnu ce qu’il a fait. Peu importe le montant qu’il nous verse ; rien ne remplacera ma jeunesse volée. » Yi est une halmoni, terme coréen affectueux signifiant « grand-mère » et par lequel on désigne souvent les femmes de réconfort.

 

 

... la suite dans Causette #17 ...

Publié le 05 Octobre 2011
Auteur : Eva JOHN | Photo : Photos : Park Ji-Hwan/AFP pour Causette
3357 vues | 0 commentaire

Déposez votre commentaire
J'aime Causette