Tournez ménages Publié le 24 Mars 2020 par MARIE SÉNÉCHAL

En couple avec un asexuel

blog post image

Chaque mois, Causette donne la parole à un duo sentimental pour comprendre comment les visions divergentes de chacun·e n’empêchent pas (toujours) le ménage de tourner. Jérémy est asexuel, il n’éprouve pas d’attirance physique pour ses partenaires. Après plusieurs échecs dans ses relations amoureuses, il a rencontré Kévin. Tous les deux, ils ont appris à communiquer pour pouvoir s’épanouir ensemble et séparément.

Jérémy

33 ans

J’ai découvert que j’étais asexuel au mois de juin en regardant l’émission Ça commence aujourd’hui, sur France 2. Je me suis retrouvé dans les paroles de l’un des témoins. Contrairement à mon homosexualité, j’ai vécu cela comme un soulagement.

Quand j’étais en couple, je me forçais à avoir des relations sexuelles. J’allais d’échec en échec. J’ai toujours pensé que je n’avais pas de libido. À chaque début de relation, je prévenais mes partenaires. Au début, ils étaient compatissants. Et puis venaient les questions habituelles : “Pourquoi je ne t’attire pas ?”“Je me sens pas désiré”. Ça fait culpabiliser. Moi, j’avais tendance à m’énerver. Je leur disais de me quitter ou que j’allais le faire pour les “libérer”. Ce schéma s’est répété systématiquement dès mes 18 ans. Je suis longtemps resté célibataire pour éviter les problèmes.

La suite dans Causette #110...

 

----------

 

Kévin

37 ans

Avant de connaître l’asexualité de Jérémy, le sexe était un sujet difficile à aborder. Il était souvent braqué, donc je n’insistais pas. Et je ne lui ai jamais mis la pression. Pour moi, faire l’amour, c’est du partage, les deux personnes y trouvent leur compte et il n’y en a pas une qui se force. Je lui avais posé des questions sur ses relations précédentes et comme c’était pareil avec eux, je ne me suis pas dit que son manque de désir venait de moi. J’étais dans l’optique de l’accompagner pour qu’il aille mieux. Je ne connaissais pas l’asexualité. Je cherchais un facteur extérieur. En regardant cette émission, mon cerveau a explosé ! J’entendais les mots de Jérémy. C’était pire qu’une évidence, une révélation. À partir de là, il s’est ouvert et on est entré dans une phase de construction de notre couple.

La suite dans Causette #110...

 

Publié le 24 Mars 2020
Auteur : MARIE SÉNÉCHAL | Photo : © BIRK THOMASSEN
724 vues | 0 commentaire

Déposez votre commentaire
J'aime Causette