Des vertes et des pas mûres Publié le 23 Mars 2020 par SYLVIE FAGNART

5G : la fin du monde à haut débit

blog post image

Dès le mois de juin, la 5G sera accessible dans certaines villes françaises. Plus de numérique partout, tout le temps. Ça peut faire envie. Mais ça creuse un peu plus notre tombe environnementale.

Oyez, oyez, préparez-vous à la révolution. La 5G débarque dans nos téléphones et va changer radicalement nos vies. C’est en tout cas la promesse que les opérateurs de télécoms nous serinent pour vendre cette nouvelle technologie. Mais d’abord, la 5G, qu’est-ce que c’est ? Comme son nom l’indique presque, la 5G est la cinquième génération de « standards de communications mobiles ». « Il s’agit des normes techniques qui permettent d’utiliser plus ou moins intelligemment les ondes radio qui existent sur terre », traduit Hugues Ferrebœuf, polytechnicien et chef de projet au Shift Project, un think tank qui milite pour un monde moins producteur de carbone. La 2G a fait émerger la téléphonie mobile, nos bons vieux GSM de la fin des années 1990. La 3G a rendu nos téléphones « intelligents » en les faisant accéder au réseau Internet. La 4G, que nous utilisons toutes et tous aujourd’hui, en est le prolongement, plus rapide, et permet les échanges de données numériques nécessaires, par exemple pour regarder une vidéo sur notre smartphone.

Avec la 5G, on nous promet des connexions dix fois plus rapides avecdix fois moins de « latence », soit letemps qu’il faut pour envoyer et recevoir des données. Vous pourrez faire un WhatsApp vidéo avec Mamie n’importe où sans que l’image ne se fige par moments. Dernier avantage promu de la 5G : dix fois plus de terminaux pourront se connecter au même endroit au même moment. Dans un concert, on pourra donc, tous et toutes en même temps, faire un Facebook Live de la performance de notre chanteuse préférée. Le rêve ? Un cauchemar écologique plutôt...


La suite dans Causette #110...

Publié le 23 Mars 2020
Auteur : SYLVIE FAGNART | Photo : HIRO TANAKA
314 vues | 0 commentaire

Déposez votre commentaire
J'aime Causette