Politique Publié le 10 Juillet 2011 par Étienne Cassagne, Iris Derœux, Johanna Luyssen, Lucile Marbeau et Julia Pascual

2012 Ces partis qui draguent les femmes

blog post image

Les femmes représentent 52 % de l’électorat. Pour certains partis p­olitiques, c’est même une catégorie à part entière qu’il s’agit de c­onquérir en tant que telle. Et pour cela, tout est bon : discours familialistes, p­romesses sociales… Causette s’est donc demandé comment, en pré­paration de 2012, les partis tiennent compte du vote des femmes, dans quel état d’esprit ils l’abordent et comment ils comptent l’attirer.

Une présidentielle à l’assaut des femmes

 

 

Regain du mouvement féministe, affaire DSK… les femmes seront-elles au cœur de la campagne de 2012 ? Certains partis, comme le FN et le PS, pensent que oui, et préparent en ce moment leur stratégie de conquête. D’autres, plus sceptiques, regardent de haut les manœuvres d’aguiche.

 

 

 

À un peu moins d’un an de l’élection présidentielle, l’ombre des femmes plane déjà sur la campagne. Une actualité propice, des inégalités de genre toujours criantes, et de moins en moins supportées… « 2012 va être une élection où les rapports hommes/femmes seront au centre du débat », pronostique Mariette Sineau, chercheuse à Sciences-Po et spécialiste des questions de genre en politique. Marielle de Sarnez, vice-présidente du Modem, est du même avis : « On est tellement en retard, tout s’est aggravé : au niveau des retraites, des inégalités sociales… »

 

 

Un électeur sur deux est une femme

 

L’affaire Dominique Strauss-Kahn aurait-elle agi comme révélateur ? « Elle a amené à repenser les rapports de pouvoirs économique, politique et domestique entre les hommes et les femmes », explique Mariette Sineau. Les différents mouvements féministes éclos ces dernières années, comme La Barbe ou Osez le féminisme, sont là aussi pour mettre les femmes à l’agenda. Et surtout, l’électorat féminin pèse lourd. En 2007, plus d’un électeur sur deux était une femme, soit 2,2 millions de voix de plus que les hommes.

 

Mais le vote féminin a-t-il seulement un sens ? Attirer les femmes en tant que telles, c’est oublier que le genre n’est pas le seul déterminant à s’inviter dans l’isoloir. « Entre une grand-mère qui va à la messe et une jeune femme caissière, il y a des mondes », souligne Jérôme Fourquet, de l’Ifop. « Le genre ne pèse plus beaucoup dans le vote, comparé à d’autres critères comme l’âge ou le milieu social », confirme la politologue Janine Mossuz-Lavau, à Sciences-Po. Du risque de prendre des vessies pour des lanternes…

 

 

...la suite dans Causette #15...

Publié le 10 Juillet 2011
Auteur : Étienne Cassagne, Iris Derœux, Johanna Luyssen, Lucile Marbeau et Julia Pascual | Photo : Myr MURATET / Fedephoto
3698 vues | 0 commentaire

Déposez votre commentaire
J'aime Causette