Coup de projo Publié le 02 Mai 2011 par Bérangère PORTALIER

50 ans d'Amnesty International Vigile des droits Humains

blog post image

 

Au commencement était l’indignation. Celle de Peter Benenson, avocat anglais qui, en 1960, apprend que deux étudiants sont arrêtés à Lisbonne et condamnés à sept ans de prison pour avoir porté un toast à la liberté, dans un pays tenu par Salazar. Benenson organise, en réaction, un envoi massif de lettres de protestation de citoyens anglais au gouvernement portugais. Sur sa lancée, il ouvre son action à tous les prisonniers oubliés et publie un article dans The Observer : « Ouvrez votre journal, n’importe quel jour de la semaine, et vous trouverez, venant de quelque part dans le monde, une dépêche indiquant que quelqu’un a été emprisonné, torturé ou exécuté, parce que ses opinions ou ses croyances religieuses ont été jugées inacceptables par son gouvernement. Ils sont plusieurs millions en prison pour cela et leur nombre ne cesse de croître. Devant son journal, le lecteur ressent un sentiment d’écœurement et d’impuissance. Or, si ces sentiments de dégoût, répandus dans le monde entier, pouvaient être réunis en vue d’une action commune, quelque chose d’efficace pourrait être réalisé. » Le succès est immédiat.

 

L’année suivante, Benenson crée Amnesty International. Progressivement, A.I. pour les intimes, élargit son champ d’action à la défense et à la promotion des droits humains. 1977 est l’année de la consécration : l’association reçoit le prix Nobel de la paix. Depuis, le 11 septembre 2001 et la guerre contre le terrorisme permettent de justifier les régimes d’exception et les tortures, pendant que la crise économique engendre des régressions sociales partout dans le monde. Pour ces raisons, nous avons plus que jamais besoin d’Amnesty. Son travail n’est pas celui d’une ONG humanitaire. Il n’est pas question ici de pallier les manquements des gouvernements, bien au contraire. Le but est de forcer les États à prendre leurs responsabilités et à protéger leurs citoyens. De leur dire clairement : « Nous vous surveillons, nous savons que vous avez commis telles exactions », et de pratiquer un lobbying intensif pour que les gouvernants s’engagent à améliorer leurs pratiques.

 

À l’occasion du 50e anniversaire de cette organisation, Causette vous propose de découvrir les combats d’Amnesty International.

 

Le respect des droits humain dans la légalité.

« Quand on juge le droit insuffisant, on essaie de le faire évoluer »Entretien avec

Geneviève Garrigos, présidente d’Amnesty France depuis 2008.

 

« Allô ! Amnesty ? »

Soutenir les femmes égyptiennes dans leur révolte

 

 

 

... à lire dans Causette #14...

Publié le 02 Mai 2011
Auteur : Bérangère PORTALIER
14849 vues | 0 commentaire

Déposez votre commentaire
J'aime Causette