Ceci est mon corps Publié le 28 Mars 2019 par MARION ROUSSET

''L'ovule est mon corps''

blog post image

Un spermatozoïde conquérant face à un ovule passif attendant d’être fécondé... Et si on en finissait avec les stéréotypes associés au masculin et au féminin ?

Le pitch a des airs de contes de fées. Une horde de vaillants spermatozoïdes partent à l’assaut de l’ovule assoupi. Après avoir remonté le vagin, les petits mâles agitent leur flagelle de toutes leurs forces pour franchir le col de l’utérus, puis sans mollir continuent leur course dans les ténèbres, le long des trompes de Fallope.

Le chemin est escarpé, si bien que la plupart meurent avant d’avoir atteint le sommet. Sur les quelques rescapés, un seul parvient à perforer la solide membrane de l’ovule, qui n’attendait pour se réveiller que d’être sauvagement pénétré par la tête foreuse du vigoureux têtard. La fabuleuse histoire de la fécondation laisse comme une impression de déjà-vu. Et pour cause : on reconnaît ici tous les clichés de la Belle au bois dormant...

Une image qu’on retrouve mot pour mot sous la plume de deux spécialistes américains de la biologie reproductive, Gerald et Helen Schatten, qui n’hésitent pas à faire de l’ovocyte une « mariée endormie attendant le baiser magique de son compagnon, qui lui insuffle l’esprit qui l’amène à la vie » dans un article de référence.

 

... La suite dans Causette #99.

Publié le 28 Mars 2019
Auteur : MARION ROUSSET | Photo : Illustration : MARIE BOISEAU pour Causette
1166 vues | 0 commentaire

Déposez votre commentaire
J'aime Causette