Investigation Publié le 05 Mars 2019 par Ludovic Clerima

Harcèlement : enquête au Crous

blog post image

Deux plaintes. Trois mains courantes. Et l’ouverture d’une enquête préliminaire de police… Des étudiantes dénoncent, depuis plus d’un an, le comportement abusif d’un agent du Crous, logé dans leur résidence.

Intrusions dans leurs chambres, remarques salaces, coupures d’électricité en représailles… Pendant plusieurs années, des étudiantes d’une résidence du Centre régional des œuvres universitaires et scolaires (Crous) de Paris, située au 9 rue Delaitre, dans le XXe arrondissement, auraient été victimes d’un de ses agents logé dans le même bâtiment. Après des mois, voire des années de silence, trois d’entre elles ont fini par le signaler à la police. Le 17 juillet 2017, Julie* se rend au commissariat du XXe arrondissement pour déposer une main courante pour harcèlement. Le 22 septembre 2017, Karine* fait de même, puis finit par porter plainte le 13 janvier 2018 pour harcèlement moral. Quelques jours plus tard, le 17 janvier 2018, c’est Lola* qui dépose une main courante, là encore pour harcèlement. Puis c’est au tour de Julie de porter plainte, le 31 janvier 2018, pour « harcèlement d’une personne vulnérable », comme le précise le procès-verbal d’audition.

Ces jeunes femmes, qui ne se connaissaient pas au moment des faits, et ce alors qu’elles vivaient au même endroit des situations identiques, ont toutes habité dans cette résidence entre 2015 et 2018. Et leurs plaintes visent toutes le même homme : un cadre de cet établissement public, logé dans leur bâtiment.

... La suite dans Causette #98.

Publié le 05 Mars 2019
Auteur : Ludovic Clerima | Photo : Benjamin Courtault pour Causette
1474 vues | 0 commentaire

Déposez votre commentaire
J'aime Causette