cinema Publié le 05 Novembre 2018 par propos recueillis par Ariane Allard

Vincent Lacoste, l'étoffe d'un grand

blog post image

Sa bonne tête d’ado narquois et son phrasé nonchalant lui ont permis de briller, souvent, dans des comédies. Des Beaux Gosses à Saint Amour. Changement de cap aujourd’hui avec Amanda, sublime mélo de Mikhaël Hers dans lequel Vincent Lacoste se réinvente totalement. Hyper émouvant. Rencontre avec un acteur qui a bien grandi, à tout point de vue…

CAUSETTE : On vous a découvert dans le registre de la comédie, où vous excellez. Or Amanda est un pur mélodrame ! Un sacré défi…

VINCENT LACOSTE : Dès le départ, j’ai trouvé le scénario de Mikhaël Hers sublime ! C’est rare d’avoir une telle proposition. Évidemment, j’adore les comédies. Mais j’apprécie beaucoup, aussi, le mélodrame. Ce que je n’aime pas, ce sont les films affectés qui se prennent au sérieux. Et là, ça n’est vraiment pas le cas ! Amanda est une oeuvre lumineuse, à fleur de peau. Donc j’ai tout de suite accepté, même si j’avais très peur du rôle. J’avais la trouille de ne pas être juste, en fait. Car il y a beaucoup de scènes d’émotion et je voulais que ça fasse vrai !

... La suite dans Causette #94.

Publié le 05 Novembre 2018
Auteur : propos recueillis par Ariane Allard
395 vues | 0 commentaire

Déposez votre commentaire
J'aime Causette