Culture Publié le 05 Novembre 2018 par Luisa Nannipieri

Violences policières en Italie : le film qui a brisé l'omerta

blog post image

Sept minutes d’applaudissements, des larmes et de longues embrassades. C’est l’accueil que la Mostra de Venise a réservé à Sur ma peau, un film signé Alessio Cremonini et distribué par Netflix, qui raconte l’une des histoires de violences policières la plus connue et médiatisée d’Italie : celle de Stefano Cucchi. Le film a fait bouger les lignes dans le pays.

Jeune géomètre issu d’une famille de la petite bourgeoisie romaine, avec un passé de toxicomane, Stefano Cucchi avait depuis peu fêté son 31e anniversaire quand, dans la nuit du 15 octobre 2009, il a été arrêté par des carabinieri pour possession de stupéfiants et placé en détention provisoire. Il avait sur lui 20 grammes de hachisch, deux doses de cocaïne et des pastilles qui s’avéreront être des antiépileptiques. Une semaine plus tard, le 22 octobre, son corps sans vie gisait sur la table de la morgue municipale. Deux vertèbres fracturées, le visage tuméfié, un blocage urinaire et 6 kilos en moins depuis sa garde à vue. L’autopsie dit qu’il est mort à 3 heures du matin dans son lit de l’unité spécialement aménagée pour les détenus de l’hôpital Pertini, à Rome. Ses parents n’avaient pas eu le droit de venir le voir depuis six jours.

Des projections dans tous le pays

Sur ma peau, le film qui retrace – à partir du dossier d’enquête – les sept jours de chemin de croix de Stefano Cucchi, magistralement interprété par Alessandro Borghi, a suscité beaucoup d’émoi en Italie, où le procès a repris début octobre. Plusieurs centaines de projections publiques, plus ou moins légales, ont été organisées un peu partout dans le pays. Parfois à même un drap blanc accroché dans les arbres : « Les personnes ont envie de nous témoigner leur soutien par leur présence. Elles veulent se rencontrer pour voir le film ensemble, le partager, en discuter… c’est merveilleux. Des gens nous arrêtent dans la rue pour nous remercier. Ils se sentent parties prenantes de cette bataille », raconte, d’une voix douce et chargée d’émotion, Ilaria Cucchi, la soeur de Stefano. Depuis le 12 septembre, le film est même diffusé sur Netflix.

... La suite dans Causette #94.

Publié le 05 Novembre 2018
Auteur : Luisa Nannipieri | Photo : © Netflix
588 vues | 0 commentaire

Déposez votre commentaire
J'aime Causette