La copine de Causette Publié le 05 Novembre 2018 par Claudine Colozzi

Andréa Bescond, transcender l'indicible

blog post image

Comédienne et danseuse, Andréa Bescond s’est fait connaître par sa performance seule en scène dans le spectacle Les Chatouilles ou la danse de la colère, inspiré de son vécu d’enfant abusée sexuellement, couronné par un Molière. Une pièce-catharsis, dont l’adaptation sort ce mois-ci sur les écrans, après avoir bouleversé le Festival de Cannes. Quand elle ne court pas d’une scène à un plateau de tournage, l’artiste se bat pour défendre les victimes de pédophilie.

Nul ne peut oublier la première fois qu’il l’a découverte sur scène dans Les Chatouilles. Une boule d’énergie blonde, en jean slim, Converse et queue-de-cheval donnant corps, avec une émotion incroyable, à tous les personnages d’une histoire plus que douloureuse : la mère, le père, la prof de danse, la psy et puis, bien sûr, Odette, cette petite fille abusée par l’« ami de la famille ».

La façon dont la jeune femme usait, par moments, de la danse pour raconter l’indicible, dont elle panachait les mots et les gestes pour exprimer son impuissance, dont elle nous baladait du rire aux larmes, ne ressemblait à rien de déjà vu. On subodorait que cette histoire d’enfance confisquée était la sienne, mais, au départ, Andréa Bescond préférait brouiller les pistes. Jusqu’au moment où, pour achever de se réparer, elle a commencé à raconter son parcours de victime. « Je ne pouvais plus me taire. Écrire puis jouer cette pièce m’ont apporté l’apaisement. »

De 8 à 12 ans, Andréa a été violée par un ami de ses parents qui l’obligeait à participer à des séances de « chatouilles » auxquelles elle n’a pu se soustraire. Si elle a eu le courage de porter plainte contre son agresseur à 22 ans, elle mettra plus de temps à se libérer du poids des agressions qu’elle a subies. « La justice est une étape nécessaire pour soi et pour protéger les éventuelles autres victimes. Mais elle ne répare pas, ne reconstruit pas. »

... La suite dans Causette #94.

Publié le 05 Novembre 2018
Auteur : Claudine Colozzi | Photo : Audio Desforges pour Causette
1523 vues | 0 commentaire

Déposez votre commentaire
J'aime Causette