Culture Publié le 01 Octobre 2018 par Isabelle Motrot

Le cinéma prend la parité à bras-le-corps

blog post image

Le 20 septembre se sont tenues les premières Assises sur la parité, l’égalité et la diversité dans le cinéma. Françoise Nyssen a annoncé la création d’un bonus de 15 % pour les équipes de films « exemplaires » en matière d’égalité femmes-hommes.

Après trois jours de débats et d’échanges parcourus de vagues d’indignations et d’éclats de rire, l’assemblée de ces premières assises est essorée. Elle a établi avec précision les grands axes de travail pour les années à venir. Discrète et un peu raide dans son costume sombre, Françoise Nyssen, ministre de la Culture, se glisse dans l’amphi du Centre national du cinéma et de l’image animée (CNC), dont même les marches sont occupées par des participantes. Pendant que la réalisatrice Rebecca Zlotowski rend compte, avec fougue, des résultats des ateliers du jour, la ministre relit les mesures qu’elle vient annoncer et qui vont clore les assises.

Ces annonces, est-ce osé de dire que c’est à l’affaire Harvey Weinstein qu’on les doit ? En tout cas, c’est bien à sa suite qu’est né le collectif organisateur de ces journées : « 5050 pour 2020 ». Neuf cents personnes – majoritairement des femmes – qui oeuvrent pour l’égalité et la diversité dans l’industrie cinématographique. Lors du dernier Festival de Cannes, le collectif a réalisé un happening magnifique : 82 femmes de cinéma ensemble sur le tapis rouge. Un évènement qui symbolise alors l’établissement de la charte pour la parité dans les festivals de cinéma.

... La suite dans Causette #93.

Publié le 01 Octobre 2018
Auteur : Isabelle Motrot | Photo : © CNC
2895 vues | 0 commentaire

Déposez votre commentaire
J'aime Causette