cinema Publié le 03 Juillet 2018 par propos recueillis par Ariane Allard

Papa chanteur

blog post image

Guy, le second long-métrage d’Alex Lutz, est une réussite totale. À la fois drôle, tendre et mélancolique, ce portrait d’un vieux chanteur un peu ringard, mais jamais dupe, évoque de façon très fine le temps qui passe et la paternité. Rencontre avec son auteur-acteur-enchanteur…

CAUSETTE : Guy Jamet, le héros de votre film, a 74 ans. Vous aviez déjà créé un personnage âgé sur scène. Serait-ce qu’à tout juste 40 ans la peur de vieillir vous titille ?

ALEX LUTZ : C’est moins le vieillissement qui me titille que le temps qui passe. Ça me travaille depuis longtemps, donc ça se traduit dans mes créations. Ça revient aussi beaucoup dans mes émotions de spectateur. Je pense au film de Claude Lelouch, Les Misérables, quand Annie Girardot dit : « Ça va passer très vite… » Rien qu’en vous en parlant, j’ai la gorge qui se serre. Qu’on aime ou pas la vie, ça reste un bail dont on ne connaît pas la fin. Attention, ça n’implique pas forcément du chagrin ! Mon film n’est pas triste ! Mais il s’agit du portrait d’un homme de 74 ans, j’ai donc voulu qu’on y trouve aussi une forme de mélancolie poétique.

Votre interprétation de Guy comme votre métamorphose physique sont bluffantes. Pour autant, on n’est pas dans la performance. C’est plus subtil…

A. L. : On a trouvé Guy petit à petit. Je voulais qu’il ait un côté un peu vieux beau, avec du panache, mais une petite brioche. Dans son corps, dans son rythme, dans ses gestes, il est au bord du naufrage, enfin, juste avant ! Et puis le chef coiffeur a eu cette bonne idée des cheveux blancs. Ça donne du charisme à Guy, mais on sent qu’il ne faut pas trop l’emmerder. Quant au maquillage, franchement, Laetitia Quillery et Geoffroy Felley ont fait mieux que les Américains ! [Rires.] Enfin, les costumes d’Amandine Cros sont géniaux. C’est une amie, elle travaille aussi sur Catherine et Liliane [programme humoristique sur Canal +, ndlr]. On est une bonne petite troupasse, en fait !

... La suite dans Causette #91.

Publié le 03 Juillet 2018
Auteur : propos recueillis par Ariane Allard | Photo : © Apollo films
6851 vues | 0 commentaire

Déposez votre commentaire
J'aime Causette