Chiffons Publié le 02 Juillet 2018 par Elvire Emptaz

La robe blanche qui met dans le rouge

blog post image

C’est, en règle générale, le vêtement le plus coûteux qu’il nous est donné d’acheter au cours de notre vie. Pourtant, on ne le porte qu’une seule fois. Mais, au fait, pourquoi la robe de mariée coûte-t-elle un bras ?

En France, la robe de mariée est un objet exceptionnel qui coûte, en moyenne, la modique somme de 1 500 euros et représente 9 % du budget global du mariage. C’est à peu près le double de ce que les Françaises dépensent chaque année en shopping. Entre la robe de prêt-à-porter à moins de 300 euros et celle de Meghan Markle qui en vaut 450 000, il y a, évidemment, un gouffre. Mais, globalement, on se saigne à fond pour le jour J, pour une tenue non recyclable, puisqu’il est, somme toute, assez complexe de se pointer en séminaire pro déguisée en meringue. Depuis toujours et en tous lieux, la noce impose que les marié·es portent des vêtements neufs, qu’ils pouvaient, toutefois, pen- e dant longtemps, réutiliser. Au XIX siècle, le mariage devint dans les milieux aristocratiques et bourgeois un moyen d’afficher sa richesse, la tenue de la promise étant alors un marqueur social majeur. Un temps révolu, selon Benoît Heilbrunn, professeur de marketing à l’ESCP : « Aujourd’hui, on affiche sa personnalité, plus sa catégorie sociale. »

... La suite dans Causette #91.

Publié le 02 Juillet 2018
Auteur : Elvire Emptaz | Photo : Michael Prigent
15460 vues | 0 commentaire

Déposez votre commentaire
J'aime Causette