On nous prend pour des quiches Publié le 02 Juillet 2018 par Aurélia Blanc, Anna Cuxac, Eric La Blanche, Maëlys Peiteado,

Et un et deux et trois clichés

blog post image

Que de dilemmes lors de cette Coupe du monde ! Tiens, les jours de matchs, par exemple, qu’est-ce qu’on choisit : le ballon rond ou les parties de jambes en l’air ? Soft Paris, une entreprise de vente à domicile de lingerie et de sextoys, a décidé de percer le mystère. « Le soir de la finale, les hommes seront 23 % à privilégier le foot et 20 % prévoient de faire les deux [reste à savoir si cela se fera en même temps ou en alterné] », nous révèle-t-elle, sondage (et fibre humoristique) à l’appui. Inutile de préciser que, chez Soft Paris, le foot, c’est une affaire de bonshommes (comment ça, tous les mecs n’aiment pas ça ?!) Et quand les femmes s’y intéressent, c’est juste pour fantasmer sur « les fesses d’acier » des joueurs ou, mieux encore, pour faire plaisir à l’homme. « 35 % regardent le match en espérant que l’équipe de leur chéri gagne pour avoir un câlin ! » appuie Soft Paris. Hihihihi !

... La suite dans Causette #91.


Boire pour oublier

Pour se faire pardonner de siècles d’esclavage, de discrimination et de domination raciale, des personnes blanches se sont cotisées pour offrir une soirée de trêve bien méritée, le 21 mai, à des habitant·es racisé·es de Portland (Oregon), aux États-Unis. Un bar local a hébergé un « happy hour de réparation » réservé aux non-Blancs et aux non-Blanches, avec des cocktails aux frais du ou de la white savior (sauveur et sauveuse blanc et blanche). Les oppressé·es supposé·es étaient rabattu·es depuis la rue à coups de billets de 10 dollars.

... La suite dans Causette #91.


Du goudron dans la plume

Le comble pour un homme féministe ? Spolier les femmes de leur labeur, en les reléguant à l’ombre dont il assure vouloir les sortir ! Le plagiat commis par l’auteur et journaliste Jérémy Patinier dans son Petit Guide du féminisme pour les hommes en est la parfaite illustration. Le jeune homme a tant et si bien pompé des textes écrits par d’autres sans les citer que sa maison d’édition, Textuel, a décidé, le 12 juin, de suspendre la commercialisation de l’ouvrage. « C’est bizarre, ce texte m’est familier », s’est dit l’auteure du blog Antisexisme.net, Noémie Renard, qui tweete le 6 juin sur les similitudes entre l’un de ses articles et un passage du bouquin de Patinier.

... La suite dans Causette #91.


Flicage participatif

Comment restaurer la confiance des citoyens envers la police ? La ville de Newark (New Jersey, États-Unis) a opté pour une solution radicale, il y a quelques semaines : mettre à disposition de tout un chacun l’accès aux caméras de surveillance qui quadrillent les rues de cette banlieue newyorkaise, lieu de naissance du grand Philip Roth, qui doit s’en retourner dans sa tombe. Il suffit de se connecter au site de la Citizen Virtual Patrol (la « patrouille citoyenne virtuelle ») et de s’enregistrer, via Facebook ou par mail, pour accéder à la retransmission des soixante-deux caméras accessibles pour le moment.

... La suite dans Causette #91.


J’ai oublié de vivre

Vous venez de finir le dernier épisode de l’ultime saison de votre série préférée et vous êtes un peu grognon·ne ? Les gens de Samsung ont quelque chose pour vous : « Une expérience digitale » qui vous permet de l’oublier. Comme ça, vous pourrez re-perdre cinquante heures à la re-regarder, pardi ! C’est vraiment sympa de penser à ceux qui ont décidé d’abandonner toute estime d’eux-même et de tirer un trait définitif sur leur vie sociale. L’« expérience digitale » en question (quand vous trouvez le mot « expérience » quelque part, méfiez-vous : c’est le signe qu’on va essayer de vous fourguer un truc inutile) est un site qui vous passe l’enregistrement de la voix d’un hypnotiseur.

... La suite dans Causette #91.

Publié le 02 Juillet 2018
Auteur : Aurélia Blanc, Anna Cuxac, Eric La Blanche, Maëlys Peiteado, | Photo : illustration : Gros
4638 vues | 0 commentaire

Déposez votre commentaire
J'aime Causette